Cirrhose : une probable nouvelle cause découverte

Publicité

Certaines mauvaises bactéries de l’intestin ont été mises en cause dans l’apparition et l’aggravation des lésions provoquées par la maladie alcoolique du foie, selon des chercheurs américains. 

Publicité

© FotoliaDes scientifiques de l’Université de San Diego (Californie) viennent de pointer du doigt une nouvelle cause, liée à la consommation régulière d’alcool, dans l’apparition de la cirrhose. Certaines bactéries intestinales fortement présentes en cas d’alcoolisme pourraient aggraver les lésions de la cirrhose. Leur étude a été relayée par le site Medical News Today.

Pour conduire cette étude , les chercheurs en gastrologie et physiopathologie ont observé deux types de souris :
- 1 premier groupe fabriquant des "lectines", les protéines "REG3B" et "REG3G" fabriqué par l’intestin pour détruire les mauvaises bactéries, comme des antibiotiques naturels.
- 1 deuxième groupe ne fabriquant pas de "lectines".

Publicité
Taux élevé de bactéries intestinales chez les personnes alcooliques

Résultat : moins ces bactéries étaient présentes et plus le foie développait des lésions attaquées par les mauvaises bactéries du foie qui traversaient la paroi intestinale, circulant via les vaisseaux sanguin. Or, la consommation excessive d’alcool dérange la fabrication des "lectines", comme l’ont constaté les chercheurs en relevant un taux anormalement élevé de mauvaises bactéries intestinales chez les personnes alcooliques.

"A l’avenir, la recherche prendra deux directions :
- Identifier d’autres stratégies ou molécules pour augmenter l’expression d’"REG3, comme une approche thérapeutique chez les patient atteints de la maladie alcoolique du foie.
- Déterminer si certaines bactéries du microbiote intestinal, associées aux muqueuses, aggravent la maladie du foie", a déclaré le Dr Bernd Schnabl, auteur de l’étude.

Vidéo. La cirrhose du foi

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité