Cholestérol : combien d’oeuf par jour peut-on manger sans danger

Publicité

Des chercheurs ont voulu vérifier si le cholestérol alimentaire et plus précisément la consommation d’œufs est aussi néfaste qu’on le dit en raison du risque de maladie cardiovasculaires.

Publicité

© FotoliaC’est un des idées reçues les plus courantes quand on évoque l’alimentation et le cholestérol : le jaune d'œuf, de par sa haute teneur en cholestérol, serait à éviter chez les personnes à risque. Mais de nombreuses études scientifiques tendant à démontrer le contraire, comme celle récemment de l'université de l'est de la Finlande. Dans la revue American Journal of Clinical Nutrition, les chercheurs attestent qu’un apport relativement élevé de cholestérol alimentaire, comme manger un œuf chaque jour, n’est pas associé à un risque élevé d'incident de maladie coronarienne.

Les chercheurs expliquent que dans la majorité de la population, le cholestérol alimentaire affecte peu le niveau de cholestérol. Peu d’études ont d’ailleurs lié sa consommation à un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires et pourtant de nombreuses recommandations ont vu le jour en matière de nutrition pour limiter ce type de cholestérol. Mais en réalité ces dernières ne valent que pour un seul type de population : les porteurs du gène ApoE sous sa forme allèle 4 pour qui l’effet du cholestérol alimentaire a bien un impact avéré sur le métabolisme.

Publicité
Pas plus de 520 grammes par jour

Pour savoir ce qu’il en est, les chercheurs ont examiné pendant 21 ans les habitudes alimentaires de 1032 hommes âgés entre 42 et 60 ans, sans problème de maladie cardiovasculaire et dont 32,5 % étaient porteurs de l’APOE4. Ils ont relevé que la plus haute consommation de cholestérol alimentaire avoisinait les 520 grammes par jouer. L’étude a révélé qu’un apport quotidien en cholestérol alimentaire, notamment via une consommation d’œuf, n’a pas été associé à un risque d’incident de maladie coronarienne chez la population de l’étude ou les porteurs du gèn

Publicité
Les chercheurs n’ont pas non plus pu établir un lien de cause à effet entre la consommation d’œuf avec un épaississement des parois artérielles. "Les recherches suggèrent qu’un régime riche en cholestérol alimentaire ou en œufs n’augmente pas le risque de maladies cardiovasculaires même chez les personnes qui sont génétiquement prédisposées", concluent les chercheurs qui précisent néanmoins qu’il n’est pas possible d’appliquer cette conclusion au-delà de 520 grammes de cholestérol par jour, sachant qu'un jaune d'oeuf contient en moyenne 200mg de cholestérol.
rol.

Video. Cholestérol : l'hyperlipidémie

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité