Choisissez bien votre côté du lit pour un meilleur sommeil

Publicité

Une étude menée pour une marque de literie révèle que le côté que nous choisissons pour dormir aurait bien un impact sur notre sommeil, notre humeur, et même notre travail. Voivi celui qu'il faut choisir pour se lever tous les jours du bon pied.

Publicité

© Fotolia Après une mauvaise nuit de sommeil, aucun doute, on se lève de mauvaise humeur et plus grognon que jamais. Mais un autre facteur entrerait en jeu, révélé pour la première fois par un sondage mené par le groupe de literie britannique Sealy UK. Les résultats montrent que la place occupée dans le lit serait essentielle pour démarrer la journée du bon pied. Quel côté faut-il éviter absolument ? Le droit, révèle l’étude.

Une personne qui dort du côté droit serait en effet plus susceptible de se réveiller de mauvaise humeur, contrairement aux "gauchistes" qui auraient plus d’amis et aimeraient davantage leur métier. Pour en venir à cette conclusion, la marque a interrogé 1000 personnes dans tout le Royaume-Uni pour établir une différence entre ceux qui se lèvent du côté droit et ceux qui se lèvent du côté gauche.

Publicité
Plus pessimistes et plus solitaires

Les sondés ont été interrogés sur plusieurs facteurs comme leur humeur le matin, leur réussite professionnelle et leur conception du monde. Les résultats ont montré que ceux qui dorment le plus sur le côté gauche du lit étaient systématiquement plus susceptibles d’avoir un regard positif sur la vie, tandis que les "droitiers" admettaient qu’ils se montraient plus solitaires, pessimistes et de mauvaise humeur le matin.

Si les différences sont minimes (de 3% à 9,5% d’écart selon les réponses) le test montre bien "une tendance intéressante" selon Neil Robinson, spécialiste du sommeil interrogé par la marque. "Cela peut s’avérer problématique pour les couples habitant ensemble, chaque côté du lit étant farouchement gardé comme un territoire. Changer de côté ne peut pas être aussi simple que cela", ajoute-t-il. L’étude ne précise pas cependant les raisons scientifiques de cette découver

Publicité
Attention cependant à ne pas en faire une généralité. Un "gaucher" qui dort moins longtemps qu’un "droitier" sera toujours de plus mauvaise humeur, comme le rappelle le spécialiste. "La bonne nouvelle pour les droitiers, c’est qu’il est moins important de savoir de quel côté du lit vous dormez que de dormir huit heures chaque nuit sur un lit confortable", conclut-il.
ut-il.

Vidéo Optimiser le sommeil

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité