Chauffer le sang pour diagnostiquer le cancer

Publicité

Des chercheurs américains ont mis au point un nouveau test de dépistage de cancer, qui consiste à augmenter la température du plasma.

Publicité

Pour diagnostiquer un cancer, il ne sera peut-être bientôt plus nécessaire de passer par la case "biopsie". Des chercheurs de l'université de Louisville, aux Etats-Unis, ont mis au point un test de dépistage moins contraignant. Les patients ne devront subir qu'une simple prise de sang. Il suffira ensuite de chauffer le sang prélevé pour déterminer si la personne est atteinte du cancer. En cas de diagnostic positif, les médecins pourront même déterminer la progression de la maladie.

Un test qui peut même marcher pour la maladie de Lyme

Publicité
En augmentant la température du plasma sanguin, les scientifiques obtiennent un "profil de chaleur" en fonction de la température de fusion de différentes protéines présentes dans le sang. Une fois ce diagramme dressé, ils n'ont plus qu'à le comparer à ceux présents dans leur base de données et typiques de certaines pathologies. "Nous avons été en mesure d'établir les thermogrammes d'un certain nombre de maladies" a déclaré le Dr Nichola Garbett, l'auteur principal de l'étude. En effet, cette méthode expérimentale a déjà été utilisée pour identifier des cancers du poumon, de l'ovaire, de la peau et du col de l'utérus, mais également une polyarthrite rhumatoïde ou la maladie de Lyme.

Au delà du diagnostic, les médecins pourront suivre l'évolution de la pathologie grâce à cette technique. "Ce sera pour nous l'occasion d'ajuster les traitements pour qu'ils soient plus efficaces", conclut le Dr Garbett.

Les résultats de l'étude ont été publié dans la revue Public Library of Science ONE.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité