Cette mauvaise habitude dans votre lit peut vous rendre aveugle

Publicité

Une étude conduite par des universitaires de la City University de Londres démontre qu'une habitude que beaucoup d'entre nous ont avant de dormir peut être responsable d'une cécité temporaire.

Publicité

© IstockQuelle est la dernière chose que vous faites dans votre lit avant de dormir ? Regardez votre smartphone ? Si oui, il faut que vous perdiez cette habitude selon les conclusions d'une étude publiée dans le New England Journal Of Medicine . Menée par des scientifiques anglais (Royaume-Uni), elle a montré que l'utilisation prolongée d'un smartphone dans le lit peut entraîner une perte de la vue temporaire.

Leur recherche a été réalisée sur deux femmes souffrant de problèmes visuels sur un seul œil. Les symptômes constatés lorsque ces patientes regardaient leur smartphone allongées sur leur lit provenaient d’une accommodation différente de leurs yeux à la lumière émise par l’appareil. Alors que l’œil actif s’adaptait à la lumière, l’œil masqué par l’oreiller s’adaptait à l’ombre. En conséquence, lorsque les deux yeux étaient découverts dans l’obscurité, l’œil adapté à la lumière était perçu comme "aveugle". Cet effet, connu sous le nom de "décoloration différentielle des photopigments" , se prolongeait pendant quelques minutes.

Lire aussi

Publicité
Pour approfondir l’étude de cet effet, les auteurs ont regardé un écran de smartphone à bout de bras et quantifié la récupération au fil du temps de la sensibilité dans l’obscurité, à l’aide d’un test d’adaptation rapide à l’obscurité, développé par la City University de Londres . Ils ont constaté que la sensibilité visuelle de l’œil non couvert et regardant le smartphone était significativement réduite : la récupération nécessitait plusieurs minutes, cette réduction de sensibilité étant mesurable au niveau de la rétine.

Selon John Barbur, professeur de sciences optiques et visuelles à la City University de Londres et co-auteur de l’article "c es appareils devenant toujours plus présents et intrusifs, les effets que nous venons de décrire vont probablement devenir plus fréquents".

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité