Cet objet pourrait révolutionner la libido après la ménopause

Publicité

Pour pallier le manque d’excitation sexuelle que vivent de nombreuses femmes à l’arrivée de la ménopause, des chercheurs ont conçu un sex-toy spécialisé, destiné à stimuler une zone qui a plus de mal à l’être.

Publicité

La ménopause s’accompagne souvent de changements hormonaux qui peuvent entraîner des sécheresses vaginales. Si ce symptôme peut être traité rapidement à l’aide d'un traitement médicamenteux, il met du temps à disparaître alors que les rapports sexuels deviennent plus difficiles ou douloureux à cause d’un manque d’oestrogènes. Des chercheurs britanniques ont trouvé le moyen de redonner aux femmes concernées une libido plus épanouie sans devoir passer par des traitements.

L’alternative se trouverait sous la forme d’un masseur intime. Loin d’être un simple sex-toy, il vise à améliorer la santé sexuelle des femmes plus âgées. Dénommé "Emotional Bliss", il a pour particularité de viser les terminaisons nerveuses devenues moins sensibles et qui ont donc besoin de plus de stimulation pour obtenir une excitation sexuelle satisfaisante. "Les femmes que l’on a questionné ne veulent pas des formes de pénis ou de simples vibreurs qui proviennent d’un sex-shop", explique la thérapeute Julia Cole qui a aidé à la conception du produit.

Publicité
Plus qu'un simple sex-toy

Cette dernière précisent que leurs demandes allaient vers "un masseur intime qui stimule le clitoris et toute la plateforme orgasmique à l’entrée du vagin". "Quand on m'a demandé de travailler dans cette industrie, j’ai trouvé que beaucoup de ces produits n’avaient aucune norme. Tout a été orienté vers les hommes, même quand ils étaient destinés aux femmes", explique Paul Telford, l’ingénieur qui l’a conçu.

La conception de l’objet a été fondée sur les conclusions des chercheurs pionniers sur le sujet, William Masters et Virginia Johnson, dont l’histoire a inspiré la série "Masters of Sex". Les quatre masseurs de la gamme agissent en stimulant le clitoris, la zone la plus sensible sexuellement chez la femme. Quand les terminaisons nerveuses qui l’entourent sont stimulées, ses nerfs envoient des signaux au cerveau qui libère des endorphines, de la sérotonine et de la dopamine.

"Je voulais quelque chose qui conviendrait à toutes les femmes, mais le plus grand défi était vraiment pour les femmes ménopausées", ajoute Paul Telford. La réponse aux produits a été favorable mais le fait qu’il soit associé à un jouet sexuel plutôt qu’à un dispositif d’aide pour les femmes ayant une dysfonction sexuelle n’a pas favorisé le soutien financier. Les concepteurs se tournent donc vers une plateforme de financement participatif en espérant le commercialiser rapidement au Royaume-Uni.

Vidéo. La ménopause

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité