Cet ingrédient pourrait ralentir la progression des cancers du sein

Cet ingrédient pourrait ralentir la progression des cancers du sein©Fotolia

Un simple ingrédient présent au rayon des épices dans votre cuisine pourrait inhiber la croissance des tumeurs mammaires. 

Publicité
Publicité

Quels aliments peuvent vous protéger contre les tumeurs ? Outre ceux souvent mis en avant pour leurs vertus anti cancer comme la grenade ou l’ail, une épice répandue pourrait également jouer un rôle. Le piment serait en effet un allié contre le cancer , selon des chercheurs en physiologie de la Ruhr-Universität Bochum (Allemagne).

Publicité

La capsaïcine contenue dans le piment, efficace contre les cellules cancéreuses

Dans une étude publiée dans le journal Breast Cancer : Targets and Therapy , ces scientifiques expliquent avoir travaillé sur des cultures de cellules mammaires cancéreuses prélevées sur des personnes souffrant d’un cancer du sein. Ils ont observé que ces cellules tumorales possédaient un récepteur appelé TRPV1, sensible à la capsaïcine. Cette molécule, présente dans les piments et les poivres, est à l’origine de la sensation de chaleur ressentie lorsqu’on ingère ces épices.
Les chercheurs ont alors introduit de la capsaïcine dans les cultures cellulaires et ont observé que non seulement les cellules se divisaient plus lentement, mais elles étaient également plus nombreuses à mourir que dans les cultures cellulaires sans capsaïcine. Autre résultat : les cellules tumorales étaient moins mobiles en présence de la capsaïcine, ce qui laisse penser aux chercheurs qu’elles seraient moins aptes à générer des métastases .

Vers un nouveau traitement contre le cancer du sein ?

"Si nous pouvions désactiver le récepteur TRPV1 avec des médicaments spécifiques, cela pourrait constituer une nouvelle approche thérapeutique pour ce type de cancer", explique dans un communiqué ScienceDaily Hanns Hatt, co-auteur de l’étude. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires pour savoir comment utiliser la capsaïcine contre le cancer du sein car, selon les scientifiques, manger du piment ou l’inhaler serait malheureusement insuffisant.

Vidéo. Quand on croque un piment, ça donne ça !

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité