Ces séchoirs qui propagent 20 fois plus de germes que les serviettes en papier !

Publicité

Ils vous sèchent les mains rapidement et presque en totalité, et pourtant ces séchoirs électriques n’auraient pas que des bons côté : selon une étude britannique, ils transmettraient beaucoup plus de bactéries que les autres types de sèche-mains. 

Publicité

En sortant des toilettes publiques, la vision d’un sèche-mains électriques à air pulsé a tendance à nous réjouir : nos mains seront mieux séchées qu’avec n’importe quel modèle plus ancien. Mais attention, selon une étude de l’université de Westminster (Londres), ces fameux séchoirs inventés par la marque Dyson seraient nettement moins hygiéniques que les sèche-mains traditionnels.

Pour aboutir à cette conclusion , les chercheurs ont appliqué sur les mains (gantées) d' un groupe de personnes une imitation du norovirus, que l’ont trouve dans les selles des patients infectés (la même quantité que l’on pourrait retrouver sur les mains d’une personne réellement infectée après un passage aux toilettes). Les participants ont ensuite dû se sécher les mains de l'une des trois manière : séchoirs à air pulsé, séchoirs à air chaud, serviettes en papier. Les scientifiques ont ensuite prélevé des plaques d'échantillons à différentes distances et hauteurs des sèche-mains et serviettes.

Publicité
Des bactéries jusqu’à 3 mètres autours du dispositif de séchage

Résultat : les sèche-mains électriques à air pulsé ont propagé en moyenne 20 fois plus de germes que les séchoirs à air chaud, et 190 fois plus que les serviettes en papier, et à des distances allant parfois jusqu’à 3 mètres

Publicité
"Le choix du dispositif de séchage des mains doit être soigneusement examiné dans les zones où la prévention des infections est primordiale, comme dans les milieux hospitaliers et dans l'industrie alimentaire," ont souligné les auteurs de l'étude.
tude.

Vidéo. Epidémie de gastro : lavez-vous bien les mains !



Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité