Ces personnes qui n'ont pas d'empreintes digitales

Tout le monde possède des empreintes digitales sauf... les personnes atteintes d'adermatoglyphie. Une maladie sans danger sauf peut-être quelques soucis avec les autorités.

Publicité
Publicité

L'adermatoglyphie est une maladie très rare dont un groupe de chercheurs isarëliens a réussi a percer quelques mystères. Selon eux, à cause d'une mutation génétique, les personnes qui en sont atteintes ont le bout des doigts plats sans aucun creux, ni aucune bosse. Du coup, ils ne possèdent pas d'empreintes digitales. Le premier cas d'adermatoglyphie signalé en 2007 a rendu difficile l'accès d'une femme venue de Suisse aux Etats-Unis.

Une anomalie génétique d'une protéine

Publicité
Les scientifiques ont comparé les patrimoines génétiques de 16 membres de la famille de cette femme dont 9 étaient atteints de la maladie. Ces derniers présentaient une anomalie génétique dans la région ADN d'une protéine appelée SMARCAD1. Les chercheurs ont ainsi pu comprendre le mécanisme de formation des empreintes digitales. Comme l'a souligné Eli Sprecher, dermatologue à l'origine de cette étude : "Parfois, à travers l'étude d'un trouble extraordinaire, on peut mieux comprendre les aspects ordinaires de notre biologie."

Les images d'une personnes atteintes d'adermatoglyphie :

Sprecher, National Center for Biotechnology Information, août 2012.
Source : A mutation in a skin-specific isoform of SMARCAD1 causes autosomal-dominant adermatoglyphia., J.Nousbeck, E

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité