Ces 3 médicaments pour les yeux augmentent le risque d'AVC

Publicité

La revue Prescrire alertent sur 3 médicaments qui augmentent le risque de formation d'un caillot dans le sang et multiplient le risque d'AVC par 2.

Publicité

Si vous êtes victimes de dégenérescence maculaire liée à l'âge attention ! La revue Prescrire conseille d'être vigilant après l'administration de médicaments avec effet anti-VEGF car ils augmenteraient le risque de thrombose. Ce type de médicament type ranibizumab (Lucentis®), le bévacizumab (Avastin®) et l'aflibercept (Eylea®) , est injecté directement dans l'oeil et a pour but de bloquer le facteur VEGF et ihniber la prolifération des vaisseaux sanguins. Ils peuvent également être prescrits par voie intraveineuse contre certains cancers.

Publicité

Un risque de thrombose multiplié par 2

Même si les doses par intraveineuse sont plus fortes qu'intravitréenne le risque reste présent, alerte la revue médicale. Les auteurs expliquent qu'une étude menée sur 8000 patients autraliens a montré un risque d'AVC ischémique proportionnel à la dose d'anti-VEGF injecté dans l'oeil entre 31 et 60 jours après l'administration."Une autre étude canadienne a montré une augmentation du risque de thrombose artérielle.

Selon les auteurs "mieux vaut prendre en compte le fait que ce traitement augmente le risque dethrombose artérielle ou veineuses, en le multipliant problablemnt par deux.

Qu'est-ce qu'une thrombose ?

La thrombose se définit par la formation d'un caillot sanguin dans une artère ou une veine. La thrombose veineuse (ou "phlébite") peut être superficielle lorsqu'elle touche les petites veines situées sous la peau, ou profonde lorsqu'elle atteint une veine plus grosse (jambes, cuisses, plis de l'aine).

Vidéo.La DMLA en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité