Ces 10 médecins qui défendent la cigarette électronique

Publicité

De plus en plus de fumeurs tournent la page du tabac grâce à la cigarette électronique. Aujourd'hui, 10 médecins les soutiennent et appellent même à la reconnaissance médicale de la e-cigarette.

Publicité

© Fotolia Beaucoup voient d'un très mauvais oeil l'essor de la cigarette électronique en France. Pourtant, c'est un fait, elle aide de nombreux adeptes du tabac à sortir de leur addiction. Dans un appel inédit lancé le 7 octobre, dix médecins s'engagent aux côtés des utilisateurs et demandent la reconnaissance médicale de la e-cigarette. "En tant que médecins nous voyons quotidiennement des patients gravement victimes de leur tabagisme, dont beaucoup mourront ou seront invalides malgré nos soins. [...] L'usage de la cigarette électronique aide manifestement de nombreux fumeurs à tourner la page du tabac. [...] Nous aimerions pousser les médecins à la conseiller plus largement" explique le collectif dans un communiqué.

Qui sont ces 10 médecins ?

Publicité
Angiologie : Pr Jean-Pierre BecqueminN, Hôpital Henri-Mondor
Cancérologie : Dr Thierry Dorval, Institut Curie
Cardiologie : Dr Pascal Lim, Hôpital Henri-Mondor
Gynécologie : Dr David Elia, Genesis, Paris
Neurologie : Pr Hugues Chabriat, Hôpital de Lariboisière
ORL : Dr Jean-Michel Klein, Président du syndicat national des ORL
Pneumologie : Dr Hervé Pegliasco, Hôpital Européen de Marseille
Psychiatrie : Dr Yann Hodé, Centre hospitalier de Rouffach
Tabacologie : Dr Philippe Presles, Directeur de l'Institut Moncey
Urologie : Pr Olivier Traxer, Hôpital Tenon

En finir avec les idées fausses sur la e-cigarette

"Notre objectif est aussi de rassurer les fumeurs sur les idées fausses qui circulent sur la cigarette électronique, les détournant de cette solution [...] alors que son potentiel en terme de santé publique est réel" soulignent les protagonistes dans leur appel. Ils rappellent ainsi que :

- C'est la combustion du tabac qui est dangereuse pour la santé des fumeurs, pas la nicotine.
- Les principaux poisons produits par la combustion du tabac et contenus dans sa fumée sont le monoxyde de carbone responsable d'infarctus du myocarde et d'attaques cérébrales, les goudrons cancérigènes, et les particules fines aboutissant à des bronchites chroniques obstructives. Les dangers des cigarettes électroniques sont infiniment moindres que ceux du tabac, dès lors que leur vapeur ne contient ni CO, ni goudrons, ni particules fines.
- Les caractéristiques de la cigarette électronique doivent toujours être comparées à celles de la cigarette conventionnelle, et s'il persiste des doutes et des débats sur la parfaite innocuité à long terme de certains de ses composants, ils doivent être confrontés à la certitude absolue de la dangerosité du tabac.
- La cigarette électronique peut être conseillée à tout fumeur désireux d'arrêter de fumer et elle peut tout à fait faire l'objet d'une co-prescription de patch, voire de formes orales de nicotine, si son seul usage s'avère insuffisant pour lui permettre d'atteindre ses objectifs.

Source : Appel pour la reconnaissance médicale de la cigarette électronique, 7 octobre 2013.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité