Ce trouble du sommeil peut rendre certains cancers plus mortels

Ce trouble du sommeil peut rendre certains cancers plus mortels©Istock

Les troubles respiratoires liés à l’apnée du sommeil favoriseraient la prolifération de vésicules impliquées dans la croissance tumorale, selon des chercheurs espagnols et américains. 

Publicité
Publicité

L’hypoxie intermittente (HI) ou manque d’air irrégulier chez les personnes qui souffrent de l’apnée du sommeil peut augmenter la croissance tumorale , selon une étude des universités de Barcelone et Chigago.
Pour aboutir à cette conclusion , les chercheurs se sont penchés sur la croissance de cellules tumorales du cancer du poumon chez la souris. Dans le groupe de mammifères, ils ont laissé la moitié des souris avec une respiration normale et exposé l’autre moitié à une hypoxie respiratoire (pour simuler l’apnée du sommeil).

Résultat : Les souris exposées à l’HI augmentaient leur niveau d’exosomes, des vésicules améliorant les propriétés malignes des cellules du cancer du poumon. Les tumeurs grossissaient et métastasaient plus facilement .

Publicité

Un cancer plus dangereux pour les personnes qui souffrent d'apnée du sommeil

"Les exosomes font actuellement l'objet d'une enquête intense puisqu'ils ont été impliqués dans la modulation d'un large éventail de processus malins", a expliqué l'auteur principal de l’étude David Gozal, du département de pédiatrie de la Pritzker School of Medicine. "L'hypoxie peut augmenter la libération exosomale et modifier sélectivement le contenu des exosomes [...]. Plusieurs études ont déjà démontré le rôle des exosomes de tumeur dans la régulation des principaux processus de progression tumorale, tels que l'angiogenèse, la modulation immunitaire et la métastase."

L'étude a également montré que les exosomes, stimulés par l'IH, peuvent faciliter la croissance des tumeurs en les aidant à se propager dans tout le corps, ce qui rend le cancer potentiellement plus dangereux pour les patients souffrant d'apnée du sommeil. Pour le Dr Gozal, "il ne fait aucun doute que la compréhension améliorée du réseau de gènes et de cellules exosomal dans le contexte de l'apnée obstructive du sommeil augmentera la connaissance des effets délétères chez les patients cancéreux".

Vidéo. Le cancer des poumons

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité