Ce que votre poignée de main dit de votre risque cardiaque

Publicité

La force de préhension d’une poignée de main pourrait évaluer le risque de développer une maladie cardiaque, selon une équipe de chercheurs canadiens.

Publicité

© FotoliaEn plus de laisser une mauvaise impression, une poignée de main molle pourrait révéler une mauvaise santé cardiaque. Selon les chercheurs de la McMaster University (Canada), un test de préhension permettrait de déceler les personnes les plus à risques d’être touchées par un infarctus du myocarde ou un AVC. Ils ont mesuré la force de la poignée de main d'environ 140 000 volontaires, âgés de 35 à 70 ans, et issus de 17 pays différents grâce à un dynamomètre. Ils ont ensuite observé les données médicales des participants sur 4 ans.

"Un test facile et peu coûteux"

Verdict : ceux dont la force de préhension diminuait de 5 kilos lorsqu’ils serraient la main présentaient 17% plus de risques d’être atteints d’un trouble cardiovasculaire (7% pour la crise cardiaque et 9% pour l'AVC). Le résultat reste le même en prenant en compte d’autres facteurs comme le sexe, le poids, la consommation d’alcool ou de tabac. Cependant, les chercheurs n’ont trouvé aucune relation entre la force de la poignée de main et le risque de développer un diabète, une maladie pulmonaire ou d'avoir une fracture. Une relation de cause à effet avec le cancer n’a pu être établie que dans les pays développés. "La force de préhension est un test facile et peu coûteux pour évaluer les risques de décès et de maladies cardiovasculaires chez un homme" a résumé le Pr Darryl Leong, un des auteurs de la recherche.

L’étude a été publiée dans la revue scientifique The Lancet .

Vidéo. L'infarctus du myocarde expliqué en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité