Ce que votre cerveau voit, mais pas vous !

Publicité

Le cerveau traite et comprend des données visuelles dont on pourrait ne jamais avoir conscience. Un phénomène mis en avant par des chercheurs américains.

Publicité

voirp© Fotolia Notre cerveau percevrait en permanence des tas de choses dont nous n'avons pas conscience. Il en ferait même ses propres interprétations, comme le suggère l'étude menée par l'équipe de Jay Sanguinetti, doctorant en psychologie à l'Université d'Arizona (Etats-Unis) et le professeur Mary Pertersen.

Ils ont utilisé des images représentant des illusions optiques : celles qui semblent représenter un objet abstrait mais sur lesquelles on peut percevoir des personnes, animaux, ou autres choses de la vie réelle. Ils ont fait défiler une série de ces images aux participants, avec d'autres comprenant seulement l'objet abstrait. Pendant l'exercice, ils ont surveillé les ondes cérébrales des personnes avec un électroencéphalogramme. "On se demandait : est-ce que le cerveau traite ces formes cachées jusqu'à en donner un certain niveau de signification, même quand le sujet n'est pas conscient de les voir ?" explique Jay Sanguinetti.

Publicité
Le cerveau traite tout, mais décide de ce qu'il veut bien nous montrer

La réponse est oui ! L'électroencéphalogramme montre un pic dans les ondes cérébrales lorque la personne reconnaît un objet et l'associe à une signification. Pourtant, elle n'est absolument pas consciente d'avoir perçu cet objet. Par contre lorsque les participants regardaient les images sans objet caché, aucun pic n'était visible.
Pour Mary Petersen, cette découverte est de taille. "C'est énorme. On a une évidence neuronale que le cerveau traite la forme et le sens des images cachées dans les silhouettes qu'on a montré aux participants.3

Plusieurs raisons expliquent que nous ne sommes pas toujours conscients de ce travail déployé par notre cerveau : d'abord, comme on l'entend souvent, on n'utiliserait notre cerveau qu'à 10% de ses capacités... Et selon Mary Petersen, beaucoup de théoriciens supposent que le traitement des informations par le cerveau prend beaucoup d'énergie, donc il va seulement passer du temps à traiter ce qu'on va finalement percevoir. "Mais en fait, le cerveau décide de ce qu'on va percevoir, et il traite toute l'information, puis détermine quelle en est la meilleure interprétation." Bluffant, non ?

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité