Ce que vos dépenses révèlent de vous

Publicité

Vous êtes plutôt du genre à offrir votre tournée au restaurant ou à faire des économies pour prévoir les futures tuiles de la maison ? Décrouvrez votre "personnalité dépensière" avec Canna Campbell, directrice d’une société de conseil en finance interrogée par le DailyMail

Publicité

© FotoliaCa y est vous avez encore craqué, sans même avoir le temps de le réaliser, vous voilà dans la rue avec vos sacs de shopping. Selon Canna Campbell, directrice de SASS Financial Australia, une société de conseil dans la gestion des richesses, la manière dont vous dépensez votre argent pourrait en dire beaucoup sur votre personnalité.

Elle distingue plusieurs types de dépensiers :

Publicité
Le dépensier spontané qui va réserver ses vacances et faire son shopping sur un coup de tête. Pour ceux qui se reconnaîtront, Canna Campbell conseille de "ne pas passer son temps dans les centres commerciaux, où sont toutes les tentations et d’essayer de se forcer à payer avec de l'argent plutôt qu’avec une carte de crédit". Elle ajoute : "Il faut 30 jours pour créer une habitude, vous pouvez facilement tenter de construire des habitudes financières plus saines."

Le dépensier planificateur va mettre son argent de côté et le dépenser pour des achats ciblés : renforcement de la caisse retraite… Pour ces personnes sérieuses, Canna Campbell préconise de ne pas non plus "oublier de profiter de sa vie à l’instant présent !".

Le dépensier de "l'image" aime les marques de créateurs et dépense souvent au-delà de ses capacités financières. "Vous avez tendance à enfouir la tête dans le sable quand il s’agit de l’argent. Vous pourriez avoir la personnalité financière la plus dangereuse", prévient la spécialiste.

"Je crois beaucoup aux bonne habitudes d'épargne"

Le dépensier altruiste est totalement désintéressé. Il est capable de dépenser des grosses sommes pour ceux qu’il aime. "Nos comportements vis-à-vis de l’argent viennent pour beaucoup de nos parents et amis, et bien-sûr de nos situations financières."

Le dépensier sécuritaire est économe et prévoit les besoins futurs, quitte à s’imposer un budget serré alors que tout va bien. "Je crois beaucoup aux bonnes habitudes d’épargne, naturels sans même que vous ayez besoin d’y penser" souligne la financ

Publicité
Le dépensier libre n’a pas forcément conscience de ne pas avoir encaissé tel ou tel chèque, et ne s’en soucie pas. Il est libre vis-à-vis de l’argent, quitte parfois à dépendre des autres. Canna Campbell prône "une plus grande responsabilité vis-à-vis des dépenses".
penses".

Source : DailyMail,

Vidéo. Il tente de voler l'argent d'une statue



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité