Ce fruit d'été est un anti inflammatoire naturel

Publicité

Arthérosclérose, maladie d’Alzheimer... Les fraises atténuent le risque de dommages liés à l’inflammation selon plusieurs études analysées par une université italienne. 

Publicité

© IstockEn plus d’être de délicieux fruits estivaux, les fraises ont des effets bénéfiques sur la santé de par leur remarquable composition en phénoliques flavonoïdes et en micronutriments : acide folique, vitamine C et minéraux... Elles interviendraient dans la prévention des troubles inflammatoires selon un rapport de l’université Politecnica delle Marche (Ancône, Italie) basé sur de nombreuses études.

L’inflammation est un processus physiologique de défense. Mais le dérèglement de ce mécanisme peut causer des dommages irréversibles aux tissus et augmenter le risque d'inflammations chroniques associés à de nombreuses pathologies : athérosclérose, syndrome métabolique, maladie d’Alzheimer, cancer...

Publicité
Les fraises protègent aussi du syndrome métabolique

Des études in vitro mais aussi sur l’homme ont montré que les fraises avaient un effet bénéfique contre les maladies chroniques liées au dérèglement de l’inflammation.
Des chercheurs ont effectué une étude croisée sur 2 groupes de volontaires : certains devaient adopter un régime riche en glucides avec peu de graisse, couplé avec des boissons à la fraise et l’autre avec une boisson placebo.
Les test sanguins après les repas ont révélé que le breuvage à la fraise avait significativement réduit le taux d’insuline et atténué la réponse inflammatoire en baissant le nombre de la protéine C-réactive (CRP).

Les chercheurs italiens ont également noté l’impact santé des fraises sur le stress oxydatif, la réduction du syndrome métabolique, le risque de maladies cardiaques et sur la protection contre différents types de cancers.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité