Ce changement avec les années peut doubler votre risque de cancer

Ce changement avec les années peut doubler votre risque de cancer©Istock

Le surpoids, en particulier l’accumulation de graisse au niveau de la ceinture abdominale, pourrait être l’une des principales causes de certains cancers selon une étude britannique. 

Publicité
Publicité

Le corps change au fur et à mesure des années, laissant parfois quelques kilos en trop s’installer. Problème : prendre du poids entre l’adolescence et la retraite pourrait être un des principaux facteurs de cancer selon une étude de l’université de Manchester (Royaume-Uni). Chez les hommes, cela pourrait augmenter de 50% le risque de cancer du rein et des intestins. Chez les femmes, cela pourrait entraîner 17% de risques supplémentaire des mêmes cancers mais aussi du sein et de l’utérus.

Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont observé les évolutions d’IMC de 300 000 hommes et femmes américains de 18 ans à 65 ans et enregistré ceux qui avaient développé un cancer à cause de leur poids. Ils ont particulièrement mis en cause les bedaines et les formes en poire , équivalents à l’accumulation de graisse autour de l’intestin, des reins, de l’œsophage, du pancréas.
Selon eux, les hommes qui sont passés d’un IMC de 22 à 27 (IMC obésité = 30) ont augmenté leur risque de 50%, et de 53% en cas d’obésité morbide.
De leur côté, les femmes qui sont passé d’un IMC de 23 à 32 ont augmenté leur risque de 17% comme précisé ci-dessus.

Publicité

Etre informé des différents moyens de lutte

"Cette étude montre qu’il est important d’observer l’évolution du gain de poids et de l'IMC d'une personne, afin d’avoir une idée plus précise du risque de cancer", a déclaré le Dr Hannah Lennon, à la tête de l’étude.
"Des gens doivent être informés des différents moyens de réduire leur risque. Et bien qu'il n'y ait aucune garantie de ne pas contracter la maladie, garder un poids équilibré peut vous donner plus de chances de l'éviter, entre autres avantages", a de son côté commenté Sir Harpal Kumar, directeur général de l’institut britannique de recherche sur le cancer, qui a financé la recherche.
L’étude a été présentée le 7 novembre 2016 à la conférence de l’Institut britannique de recherche sur le cancer, à Liverpool.

Vidéo. Le cancer du côlon en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité