Catastrophe nucléaire : la liste des aliments irradiés

Avec les émanations radioactives croissantes au Japon, notre alimentation devient potentiellement dangereuse. Poissons, salades, produits laitiers, champignons… Quels sont les aliments les plus sensible à la radioactivité ?  Faut-il exclure de son alimentation tous produits asiatiques comme le riz ?

Publicité

Produits asiatiques : quels risques d'irradiation ?

Mise à jour 23 mars : Suite à la découverte de taux de radioactivité anormaux samedi sur du lait, des épinards et dans l'eau de mer à proximité de la centrale de Fukushima, le ministère de l'Agriculture a demandé à la Commission européenne un "contrôle systématique" des produits frais (poissons, coquillages, crustacés...) en provenance du Japon. Toutefois, la France importe peu de produits alimentaires japonais, ni viande, ni lait...
Publicité
Ceux qu'elle importe sont des produits traditionnels nippons : riz, produits à base de soja (sauces, tofu), légumes assaisonnés, algues…

La ville de Paris a déjà décidé d'appliquer ces contrôles elle-même au plus vite, mais estime qu'aucun embargo n'est pour le moment nécessaire.

Dès le 14 mars, les autorités de plusieurs pays d'Asie (Corée du sud, Hong Kong, Singapour, Philippines) ont annoncé qu'elles mèneraient des tests sur les produits importés du Japon , particulièrement sur les produits frais (fruits et légumes, produits laitiers). En clair, elles estiment qu'il y a bien un risque.

Deux jours plus tard, l'Union européenne a recommandé elle aussi aux Etats membres de procéder à des contrôles de radioactivité des aliments importés du Japon.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité