Cancer : les bactéries intestinales peuvent améliorer l'efficacité de la chimiothérapie

Des chercheurs français ont démontré que les bactéries de la flore intestinale peuvent aider une personne à combattre un cancer en cas de chimiothérapie.

Publicité
Publicité

Les chercheurs des Instituts Pasteur (Inra) et Gustave Roussy (Inserm) viennent de faire une découverte étonnante. Les bactéries Gram+, contenues dans la flore intestinale, ont la capacité de stimuler les défenses immunitaires et aider l’organisme à combattre une tumeur cancéreuse. Explications : Lors d'une chimiothérapie, certains médicaments perturbent l'équilibre de la flore intestinale et font alors passer les bactéries Gram+ dans le sang et les ganglions lymphatiques. "Cette réaction en chaine, effet secondaire du traitement, va s’avérer en réalité très utile", commente le Pr Laurence Zitvogel, chercheuse ayant dirigé l'étude. Pour cause, les bactéries qui circulent alors dans l'organisme aident les lymphocytes anti-tumoraux à diminuer la croissance des tumeurs. Un effet positif confirmé sur des souris à qui les chercheurs ont retiré les bactéries Gram+. La chimiothérapie a alors été moins efficace. "On devrait réussir rapidement à fournir plus de ces bactéries à l’organisme, notamment via des pro ou pré-biotiques et/ou une alimentation spécifique", conclut la chercheuse.

Publicité
Source : Communiqué de presse Inserm : Quand nos bactéries intestinales viennent en renfort , 21 novembre 2013.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité