Cancer : la vitamine C plus efficace que certains médicaments

Publicité

Les bénéfices de la vitamine C ne s’arrêtent pas à son pouvoir énergisant. A haute dose, elle pourrait aider à combattre les cellules cancéreuses, selon une étude britannique. 

Publicité

© IstockOrange, choux verts, poivrons... Beaucoup de fruits et légumes sont riches en vitamine C, une substance particulièrement énergisante. En plus de ses bénéfices connus pour la santé, elle pourrait également, à très haute dose, aider à combattre le cancer en s’attaquant aux cellules souches, selon une étude de l’université de Salford (Royaume-Uni).

Les cellules souches cancéreuses sont celles qui résistent le plus à la chimiothérapie. Elles entraînent bien souvent un échec du traitement quand le patient est atteint d’un cancer à stade avancé. Les scientifiques ont donc particulièrement cherché à cibler ces cellules, notamment la bioénergie qui leur permet de vivre et de prospérer.

Inhiber la centrale énergétique des cellules

Ils ont soumis une série de patients à sept substances différentes, dont trois produits naturels ( vitamine C ou "acide ascorbique", dérivé de miel d’abeille ou "CAPE", extrait de Chaudron-Marie ou "silybine") et quatre médicaments : l’un à base de stiripentol (antiépileptique), et d’autres plus expérimentaux : l’"Actinonin", le " FK866" et le "2-DG" .

L’"Actinonin" et le "FK866" ont montré les plus puissants résultats. Les produits naturels ont également eu un impact sur la croissance des cellules souches cancéreuses, notamment la vitamine C qui a surpassé de 10 fois la puissance du "2-DG". Elle s’est comporté comme un inhibiteur de la glycolyse, qui alimente la production d’énergie dans les mitochondries (les "centrales énergétique" des cellules).

"La vitamine C est une substance accessible, naturelle, non toxique. En faire une arme de lutte contre le cancer serait donc une étape importante", a déclaré l'auteur de l'étude, le Dr Michael Lisanti, qui entend observer, dans de prochaines études, l'action de la vitamine combinée à des thérapies plus conventionnelles.

Vidéo. La vérité sur la vitamine D

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité