Cancer de l’œsophage : la température à partir de laquelle votre café devient dangereux

Publicité

Si le café n’est pas jugé cancérogène pour l’homme, à haute température il le deviendrait selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé. 

Publicité

© IstockBus trop chaud, le café, le thé ou le maté pourraient être à l’origine d’un cancer de l’œsophage selon un rapport du Centre international de la recherche sur le cancer (CIRC), une branche spécialisée de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ce n’est pas la boisson en elle-même, mais la température qui pose problème selon le Dr Christopher Wild, Directeur du CIRC. Plus de 1000 études sur l’homme et sur l’animal ont été analysées pour aboutir à cette conclusion : le café en soi n’est pas cancérogène comme l’avait suggéré le CIRC en 1991 en le classant "peut-être cancérogène", mais consommé à partir de 65°C il augmenterait (lui et les autres boissons souvent consommées chaudes de type thé et maté) le risque de cancer de l’œsophage.

Publicité
Plus de risques en Asie, Amérique du Sud ou Afrique de l'Est qu'en Europe

Le rapport du CIRC a même souligné la présence en plus grand nombre de ce cancer dans les régions d’Asie, d’Amérique du Sud ou d’Afrique de l’Est où l’on consomme traditionnellement ce type de boissons à haute température (environ 70°C). Le rapport a également cité la Chine, la République islamique d’Iran et la Turquie. Selon les experts, "le risque de cancer de l'œsophage augmente avec la température à laquelle la boisson est consommée".
"Les températures normales pour le café et le thé dans les pays européens et l'Amérique du Nord sont bien en deçà. Le café et le thé y sont souvent bus en dessous de 60 degrés", ont souligné les scientifiques.

En France, e nviron 5000 personnes sont touchées chaque année par un cancer de l'œsophage. Dans 80 % des cas, ce sont des hommes, âgés de plus de 55 ans .

Vidéo. L'ulcère gastrique en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité