Cancer de la prostate : il n'est pas trop tard pour vous faire circoncire, au contraire !

Publicité

Une étude canadienne confirme que la circoncision préviendrait le risque de cancer prostatique. Mais elle montre que ce fait serait encore plus vrai quand elle est pratiquée après 35 ans.

Publicité

Publiée dans le journal BJU International , une étude canadienne a montré que les hommes circoncis étaient moins susceptibles de développer un cancer de la prostate. Leur âge influençait plus ou moins la probabilité de ce risque. Ainsi, ceux dont la circoncision était réalisée l'année de leur naissance ont réduit leur risque de cancer prostatique de 14% en moyenne. Tandis que ceux qui l'ont fait après 35 ans voyaient ce risque diminuer de 45%. Le plus grand effet protecteur a été trouvé chez les hommes noirs (60% de risque en moins). Le Dr Marie-Elise Parent de l'Université du Québec a expliqué que la circoncision pouvait réduire le risque de contracter et de conserver une infection transmise sexuellement, considérée comme un facteur de risque de cancer prostatique. Ce qui pourrait expliquer la moindre probabilité chez les hommes circoncis très tôt. Quant à ceux qui ont plus de 35 ans, le Dr Parent n'a pas été en mesure d'expliquer l'effet protecteur de la circoncision. Elle a simplement noté qu'ils avaient pu avoir "un problème pathologique au niveau du prépuce" conduisant à une circoncision tardive.

L'étude a été menée sur 1590 patients atteints d'un cancer de la prostate à Montréal et 1618 personnes en bonne santé.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité