Cancer de la peau : se sentir moche augmenterait les risques

Publicité

Les personnes qui ne se trouvent pas belles seraient plus à risque de souffrir d'un cancer de la peau parce qu'elles comptent trop sur le soleil pour cacher leurs imperfections.

Publicité

Des chercheurs anglais et américains l'affirment : les personnes qui ne sont pas satisfaites de leur apparence sont plus à risque de développer un cancer de la peau. Dans leur étude, ils ont interrogé 1500 hommes et femmes pour savoir s'ils se trouvaient attrayants ou non et comment ils s'exposaient au soleil (durée, utilisation de protection...). Ils ont constaté que ceux qui se trouvaient le moins beau passaient plus de temps au soleil, mettaient moins de crème solaire et avaient eu plus de coups de soleil par le passé.

Les hommes encore plus à risque

Publicité
"Ils adoptent des comportements plus risqués face aux UV ce qui augmente leur risque de cancer de la peau" a déclaré Sarah Grogan de l'université Manchester Metropolitan qui a dirigé les recherches. Les hommes prendraient encore plus de risques. Pour la chercheuse, les gens pensent que "le soleil réduit les imperfections de la peau et aide à rester mince et tonique" ce qui les poussent à prendre des risques, surtout pour ceux qui n'ont que peu confiance en eux car ils se soucient moins de ce qui peut arriver à leurs corps.

Vidéo. Comment se développe le cancer de la peau

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité