Bouche : le signe qui peut prédire un cancer de l’estomac

Une étude publiée dans le Journal of Periodontology révèle que la présence excessive de pathogènes buccaux pourrait être liée au développement d'un cancer de l'estomac.

Publicité
Publicité

© Adobe StockUne nouvelle étude a été réalisée par le collège de dentisterie et l'école de médecine de l'Université de New York aux Etats-Unis. Elle révèle que l'augmentation des pathogènes buccaux, liée à une maladie parodontale, pourrait participer au développement de lésions précancéreuses de l'estomac

Traitement des maladies parodontales : la meilleure prévention

Les chercheurs ont examiné 35 patients récemment diagnostiqués d'un cancer gastrique et 70 individus sans lésions précancéreuses. Afin d'évaluer leurs conditions, un examen intrabuccal a été effectué. Les scientifiques ont ensuite prélevé des échantillons de salive et de plaque dentaire afin d'évaluer la colonisation des agents pathogènes et caractériser la diversité microbienne présente dans la bouche des patients. Les résultats montrent que, comparés au groupe témoin, les patients atteints d'un cancer gastrique ont présenté une prévalence plus élevée de saignement avec 31,5% contre 22,4%. Egalement des niveaux plus élevés de bactéries pathogènes, notamment T. denticola et A. actinomycetemcomitans, et moins de diversité bactérienne dans leur salive.

Publicité

Les scientifiques ont donc conclu que : "Les résultats de la présente étude fournissent de nouvelles preuves suggérant que les pathogènes parodontaux et la diversité bactérienne dans la cavité buccale sont des facteurs importants contribuant à un risque potentiellement accru de développer des lésions gastriques précancéreuses." Un des auteurs de l'étude, Yihong Li, professeur de sciences fondamentales et de biologie craniofaciale a déclaré : "Sur la base de nos conclusions, le traitement de la maladie parodontale chronique et le contrôle des infections parodontales pathogènes devraient être inclus dans les futures stratégies de prévention du cancer de l'estomac." L'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) nous rappelle qu'une maladie parodontale est toujours d’origine infectieuse. Elle touche et détruit les tissus de soutien des dents. La stagnation de bactéries dans la plaque dentaire est à l’origine d’une réaction inflammatoire sur les gencives et l’os induisant au fur et à mesure des mois et des années leur destruction.

Une bonne hygiène dentaire est la clé

Publicité

Yihong Li a déclaré : "Notre étude renforce les résultats antérieurs qu'une mauvaise santé bucco-dentaire est associée à un risque accru de lésions précancéreuses du cancer de l'estomac." Pour conserver une excellente santé dentaire, l’hygiène bucco-dentaire est un rituel essentiel qui doit être rigoureusement respecté au quotidien. Les simples brossages de dents sont certes indispensables mais pas suffisants. Pour éviter autant que possible les caries, la plaque dentaire, les parodontites, les maladies parodontales, les gingivites ou encore la prolifération des bactéries, il faut également penser au nettoyage interdentaire. Pour ce faire, on mise sur le fil dentaire et la brossette.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité