Bloquer les métastases avant leur développement bientôt possible

Publicité

Des chercheurs viennent de mettre en évidence une molécule capable d’empêcher la propagation des métastases des cancers.

Publicité

Lors d’une conférence de presse organisée jeudi 24 juillet 2014, des chercheurs belges de l’UCL ont déclaré avoir identifié le procédé de formation des métastases cancéreux. Cette découverte pourrait permettre de mettre au point un traitement afin d’empêcher leur développement dans l’organisme du patient dès leur apparition.

Un superoxyde responsable du développement des métastases

L’équipe dirigée par Pierre Sonveaux a observé un mélanome supermétastatique. Ils ont constaté que les mitochondries, qui s’apparentent à une réserve énergétique pour les cellules, ne fonctionnaient pas correctement. "Dans certaines conditions, les mitochondries produisent davantage de radicaux libres appelés ions superoxyde, précise l’étude publiée dans la revue Cell Reports. C’est cette surproduction de superoxyde qui entraîne la formation de métastases et par conséquent la progression tumorale."

Partant de ce constat, les scientifiques ont injecté à des souris un cancer du sein humain. La tumeur présentait des métastases. Ils ont testé sur les rongeurs des composés capables de désactiver le superoxyde mitochondrial. Résultat ? Une injection quotidienne du traitement empêchait l’apparition des métastases chez la souris.

Publicité
"Les composés, qui ont donné des résultats probants lors de nos tests, existaient déjà, a déclaré Pierre Sonveaux. Ils appartiennent à des groupes pharmaceutiques, qui les testent actuellement en phase 2 pour traiter la maladie de Parkinson ou l’hépatite C." Les chercheurs espèrent une validation rapide d’un traitement préventif des métastases.

Sur le même thème : Bloquer les métastases du cancer du sein :



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité