Bientôt des médicaments dans les supermarchés ?

Publicité

L'Autorité de la Concurrence a dirigé une enquête dont le résultat était déjà évident : les prix des médicaments restent trop élevés dans l’Hexagone. Du coup, la solution recommandée par l’organisme est radicale : autoriser la vente des médicaments sans ordonnance dans les supermarchés et grandes surfaces.

Publicité

La mode nous vient d’outre atlantique, les supermarchés américains possédent déjà tous leurs rayons pharmacie et l’idée continue de progresser en France. Comme le proposait déjà la commission Attali en 2008, l’Autorité de la concurrence préconise cette semaine de libéraliser le secteur des médicaments non remboursables et qu’ils soient ainsi commercialisés dans les rayons des supermarchés.

Selon l’organisme cela "permettrait aux consommateurs de bénéficier de tarifs plus attractifs pour leurs achats de médicaments d'auto-médication". Pour le président de l’autorité Bruno Lasserre, il existe actuellement trop de différences entre les prix des médicaments sans ordonnance d’une pharmacie à l’autre. "Ils peuvent varier de 1 à 4 d’une officine à l’autre". Et le consommateur ne se rend pas compte de cette disparité, notamment à cause des règles de déontologie et de transparence.

Publicité
Une décision qui est déjà contestée part des lobbies pharmaceutiques mais qui permettrait surtout de faire baisser le prix des médicaments.

Les pharmaciens grondent

Pour Gilles Bonnefond, président du syndicat majoritaire des pharmaciens d’officines USPO, c’est une incitation à la consommation : "on dit qu’en France, on consomme trop de médicaments et en même temps, des gens expliquent qu’il faut les mettre dans les lieux où tout est fait pour consommer : la grande distribution. Votre pharmacien vous connaît bien, il vous conseille des médicaments compatibles avec vos traitements et il ne vous pousse pas à la consommation, c'est ça qui est important" déclare t-il.

Déjà implanté dans de nombreux pays européens, le prix des médicaments des pays concernés a chuté de 25%.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité