Beauté, maquillage, forme : les conseils de Sophie Davant pour être fraîche à 50 ans

Publicité

Dans son livre Ce que j’ai appris de moi, Journal d’une quinqua, la célèbre présentatrice de France 2, Sophie Davant, livre ses secrets pour contrer les effets du temps et se sentir toujours belle à 50 ans.

Publicité

Elle s’expose au moins une fois par jour à la télévision depuis l’âge de 24 ans. Avec sa reprise de l’émission Toute une Histoire , animée auparavant par Jean-Luc Delarue, Sophie Davant peut enchaîner jusqu’à 7 heures d’antenne par jour (en direct ou en enregistrement). "Je dois être nickel, toujours au top, tant physiquement que mentalement" explique-elle dans son livre Ce que j’ai appris de moi, Journal d’une quinqua *. Et si elle veut durer, il va falloir le rester. "Les journalistes ou animatrices du petit écran d’un âge certain se comptent sur les doigts d’une main" souligne-t-elle avec raison. Alors, comment faire ?
Dormir. "Je suis contrainte de surveiller mon emploi du temps et, je le déplore, de limiter les sorties et de réduire les verres de vin. Me coucher au-delà de minuit devient une hérésie." Le sommeil est ainsi un atout capital "pour préserver un teint relativement frais". D’autant que depuis qu’elle anime deux émissions, elle "marque plus", et "passe de plus en plus de temps sur le fauteuil des maquilleuses".
Ne pas abuser du fond de teint. "Mon maquillage est devenu de plus en plus léger, confie l'animatrice. Contrairement aux idées reçues, on ne camoufle pas les rides avec un fond de teint trop épais : on doit l’affiner pour ne pas qu’il creuse les traits. On allège aussi les paupières avec des tons plus neutres, plus naturels."
Ne pas se perdre dans la médecine esthétique. Si beaucoup de personnalités succombent à l’appel de la chirurgie esthétique pour cacher les effets du temps, l’animatrice s’y est pour l'instant refusée au profit de la médecine esthétique qui "fourmille de propositions en tout genre : laser, électrostimulation, injection de Botox ou d’acide hyaluronique" et suffit "pour effacer quelques rides opportunes ou retrouver un joli grain de peau". Pour elle, l'essentiel est de garder "une nécessaire distance par rapport à ces tentatives" et "de reser lucide quant aux motivations".
Forme : ne pas se laisser aller. Sophie Davant est catégorique : "A 50 ans, se négliger, c’est jeter à la poubelle notre vitalité, notre beauté, notre santé." Il est pour elle "plus que jamais capital de reprendre possession de son enveloppe charnelle". Si elle convient que l’arrivée de la ménopause entraîne des changements pour le corps, notamment une plus grande tendance à stocker les graisses, elle répète qu’il ne faut s’endormir sur ses lauriers. "Sans une activité physique régulière – ne serait-ce qu’une demi-heure de marche par jour à une allure soutenue- les kilos s’installent."

A travers tous ces bons conseils, l’animatrice fait passer un message clair à toutes les quinquas : "Il n’y a pas de déclin physique inéluctable au seuil des 50 ans. Ne développons pas d’hostilité envers ce corps qui change, mais accompagnons-le du mieux possible avec tendresse et respect."

Publicité
*Editions Albin Michel, 2015.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité