Baisers intimes : ils augmentent le risque de cancer de la bouche

Publicité

Une étude scientifique américaine confirme les risques de développement d'un cancer de la gorge ou de la bouche suite à la pratique de sexe oral.

Publicité

Lorsqu'il a déclaré avoir attrapé un cancer de la gorge à cause du cunnilingus, Michael Douglas n'aurait pas dû se rétracter. Cette fois-ci, la science le confirme. "Le papillomavirus (HPC16) a été retrouvé dans 80% des cancers de la bouche et de la gorge. Il est transmis en pratiquant le sexe oral", confirme le John Hopkins, auteur de l'étude. Néanmoins, les chercheurs ont tenu a rassurer en déclarant que "le sexe oral est une chose courante mais ce type de cancer reste rare."

A lire aussi :

Les fumeurs encore plus à risque ?

Publicité
Au cours de leur étude, les chercheurs ont également noté que "le tabac augmente la probabilité d'infection orale." Après avoir analysé le sang et l'urine de 2012 fumeurs, ils ont noté qu'à partir de trois cigarettes par jour, le risque d'infection par le HPV16 augmente de 68%. "Une raison suplémentaire d'arrêter de fumer", conclut le chercheur John Hopkins.

En vidéo : Michael Douglas n'a pas sa langue dans sa poche :

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité