AVC : La bonne quantité de sommeil par nuit

Publicité

Des chercheurs ont trouvé la meilleure combinaison entre la durée du sommeil et la pratique d'une activité physique pour réduire au mieux les risques d'accident vasculaire cérébral.

Publicité

© Fotolia,anna bizonPour réduire considérablement le risque d'AVC, un sommeil de qualité et une pratique physique régulière sont essentiels surtout passé 50 ans. P otentiellement mortels, ils se produisent lorsque l'approvisionnement en sang dans une partie du cerveau est coupé. S'il a déjà été prouvé que le sport doit se pratiquer plusieurs fois par semaine pour une meilleure prévention, le mystère demeure sur le nombre d'heures de sommeil efficaces. En effet, dormir pendant une période assez longue ou à l'inverse trop courte peut influer sur la sévérité de l'attaque.

Des chercheurs de l'École de médecine de l'Université de New-York (Etats-Unis) se sont penchés sur le sujet et ont présenté leurs conclusions lors de l'International Stroke Conference à Los Angeles (Etats-Unis). Ils ont créé une analyse informatisée d'après les réponses de 288 888 adultes interrogés entre 2004 et 2013 sur leur mode de vie, leur âge, leur origine ethnique, leur nombre d'heures de sommeil et de sport par jour.

Publicité
Les gros dormeurs seraient les plus à risque de 146%

Les résultats ont montré que les dormeurs moyens, ceux qui restaient au lit pendant 7 à 8 heures par nuit étaient 25 % moins susceptibles de subir un accident vasculaire cérébral. Plus surprenant, les gros dormeurs, ceux qui passaient plus de 8 heures par nuit dans les bras de Morphée étaient 146 % plus susceptibles de connaître un AV

Publicité
Enfin, les petits dormeurs (moins de six heures par nuit) étaient quant à eux 22 % plus susceptibles de déclarer avoir souffert d'une AVC. Les chercheurs en ont conclu qu'une durée de sommeil moyenne associée à une activité physique vigoureuse (30 minutes à 60 minutes) de trois à six fois par semaine était le meilleur moyen pour diminuer de manière significative le risque d'AVC.
'AVC.

Comment se produit l'accident vasculaire cérébral ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité