"Auto-brasserie" : le syndrome qui rend ivre sans avoir bu

Publicité

Victime du "syndrome d'auto-brasserie" un américain vit un vrai calvaire. Il devient ivre sans avoir bu car son corps fabrique lui-même de l'alcool 

Publicité

Tout le monde pensait qu'il était alcoolique, pourtant Nick Hess souffre d'une maladie appelée : "le syndrome d'auto-brasserie". Cet américain ressent tous les symptômes de l'ivresse sans avoir bu une seule goutte d'alcool, car son corps en fabrique tout seul. "J'ai cherché dans toute la maison pour voir s'il ne cachait pas des bouteilles, mais rien !", raconte sa femme dans un reportage pour la chaîne américaine ABC News .

Trop de levure et de fibres dans les intestins

Publicité
Publicité
Arrêté par la police pour conduite en état d'ivresse son rapport raconte qu'il était "tellement ivre qu'il n'a pas réussi à souffler dans l'éthylotest". Pourtant il n'avait rien bu. Contraint de passer un week-end à l'hôpital pour vérifier qu'il n'est pas dépendant à l'alcool, Nick Hess subit toute une batterie d'examens. Les médecins découvrent alors que leur patient a un taux de levure et de fibres plus élevé que la normale dans les intestins. Dès qu'il consomme trop d'aliments riches en amidon comme les pâtes ou le pain cela reproduit le mécanisme de fermentation de la bière.
a>.

Depuis, le patient est soumis à un régime strict et ne subit plus aucun symptôme.

Vidéo. Prévenir la "gueule de bois"



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité