Attention, le vin use l'émail des dents !

Publicité

Une étude australienne démontre que des expositions répétées au vin attaquent l'émail des dents. Il suffirait de dix expositions en une minute.

Publicité

© FotoliaOn sait que le vin tache les dents, surtout le rouge. Mais une étude australienne démontre aujourd'hui qu'en excès, les acides qu'il contient peuvent en quelques minutes entraîner une érosion de l'émail dentaire. Les plus à risque de ce méfait étant les professionnels du vin comme les oenologues. Dans cette recherche, l'Université d'Adelaide a simulé les effets du vin lors d'expositions courtes mais répétées avec les dents. Comme le vivent normalement les dégustateurs. Verdict : seulement 10 épisodes de dégustation en 1 minute suffisent à entraîner un ramollissement de l'émail. En clair, la dent s'use sous l'exposition des acides. Elle devient vulnérable.

Les bonnes mesures pour protéger l'émail

Pour le Dr Sarbin Ranjitkar de l'université australienne, ces résultats "renforcent la nécessité pour les personnes travaillant dans les professions du vin de prendre tôt des mesures préventives, en consultation avec leurs dentistes, afin de minimiser les risques pour leurs dents". Certaines mesures sont déjà enseignées aux étudiants en vinification. Ainsi le Pr Sue Bastian de l'Ecole d'Agriculture, d'Alimentation et du Vin en Australie explique : " En règle générale, la nuit avant une séance de dégustation de vin, il est préférable d'appliquer des agents reminéralisants sous forme de calcium, de phosphate et de fluorure pour enrober et protéger les dents. Le matin d'une dégustation, nous conseillons de ne pas se brosser les dents ou de mâcher de la gomme pour stimuler la salive, qui est naturellement protectrice. Après une dégustation, nous recommandons de rincer les dents à l'eau puis quand vient le moment de les nettoyer de mettre un peu de dentifrice sur le doigt."

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité