Attention : Des centaines de complications oculaires après l’éclipse de 1999

Publicité

Suite à l'éclipse de 1999, des centaines de patients ont consulté un ophtalmologue pour des complications oculaires (baisse de l'acuité, atteinte de la cornée...). Un conseil : soyez prudent pour observer celle du 20 mars.

Publicité

Vendredi 20 mars, vous aurez certainement envie de regarder l'éclipse visible de la France. Mais attention. Si vous n'êtes pas assez prudent, vous risquez de graves troubles de la vue. Suite à l'éclipse du 11 août 1999, 1024 consultations liées au phénomène ont été rapportées par les ophtalmologues. Seulement deux jours après, 143 consultations ophtalmologiques ont été notifiées à l'Institut national de veille sanitaire (INVS). "Huit patients ont présenté une atteinte rétinienne. Dans cinq cas, celle-ci a entraîné une baisse de l’acuité visuelle. Pour sept de ces huit patients, une période d’observation de l’éclipse sans protection adéquate a été établie. Dix-huit patients ont présenté une atteinte cornéenne réversible (kératite ponctuée superficielle)" avait indiqué l'Institut dans un communiqué. Les jours suivants, les chiffres de consultations en lien avec l'éclipse ont continué à grossir. Certains patients présentaient une inflammation bénigne de la cornée, des baisses d'acuité visuelle ou des anomalies rétiniennes.

Rappel des bonnes pratiques pour observer l'éclipse sans risque

Publicité
Pour regarder une éclipse sans risque, il faut se munir de lunettes conçues avec des filtres spéciaux qui restituent l'image nette du soleil en couleur orange. Ils filtrent 100% des rayons UV, infrarouges et 99% de l'intensité lumineuse. Ces lunettes sont disponibles en pharmacies et dans les magasins d'optique. C'est LE seul moyen sûr de vous protéger efficacement. A l'inverse, il ne faut pas regarder le soleil à travers des jumelles, un télescope, un appareil photo, avec des lunettes de soleil classiques, avec d'anciennes lunettes conçues pour l'éclipse (en 1999 par exemple), avec une radiographie, un CD ou une pellicule photo, en superpossant plusieurs paires de lunettes de soleil, en utilisant une vitre noircie par la fumée, un masque de soudeur ou avec des lunettes fabriquées par soi-même.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité