Attention : ce type de compléments pour dormir augmente le risque de décès

Attention : ce type de compléments pour dormir augmente le risque de décès©iStock

Des compléments alimentaires vendus sans ordonnance pour faciliter le sommeil pourraient causer de graves effets neurologiques. En cause, leur composition peu claire et peu encadrée. Explications.

Publicité
Publicité

Si vous êtes sujets aux insomnies, vous avez peut-être l’habitude de prendre ce médicament. Mais attention, les compléments alimentaires pour dormir à base de mélatonine pourraient exposer à un risque de syncope , de fièvre élevée voire même de décès , selon des chercheurs en biologie moléculaire de l’université de Guelph (Canada). Ils publient une étude à ce sujet dans le Journal of Clinical Sleep Medicine.

Publicité

Une grande variation des quantités de mélatonine

Mais pourquoi ces compléments représentent un tel danger ? Les scientifiques se sont penchés sur 30 compléments de mélatonine vendus dans le commerce et ont analysé leur composition grâce à des techniques de détection chimique (chromatographie et spectrométrie de masse). Ils y ont notamment chiffré la présence de mélatonine et de sérotonine, deux composés impliqués dans le sommeil. Premier résultat : la quantité de mélatonine contenue dans les compléments variait de -83% à +478% par rapport à la quantité annoncée dans la notice . La mélatonine est une hormone naturelle habituellement fabriquée par la glande pinéale située à la base du cerveau. Elle aide à réguler le cycle veille-sommeil : chez l’homme, elle est fabriquée en grande quantité le soir, ce qui favorise le sommeil, puis diminue le matin, ce qui participe à l’éveil. Et la disponibilité de cette hormone sans ordonnance pose question depuis plusieurs années, puisqu'elle figure sur la liste des substances "vénéneuses" (potentiellement dangereuses pour la santé) du Code de la santé publique depuis 2011.

De la sérotonine dans les comprimés de mélatonine

Le second résultat est encore plus inquiétant : il concerne la sérotonine , un neurotransmetteur qui a un rôle sur le sommeil mais aussi sur l’humeur et la régulation des comportements. Elle requiert une réglementation plus stricte que la mélatonine mais s’est avérée présente dans un quart des comprimés analysés, sans que cela soit indiqué sur la boîte . Or, une surdose de cette molécule peut entraîner ce que les médecins appellent un syndrome sérotoninergique , qui se caractérise par des symptômes neurologiques, neurovégétatifs et musculaires pouvant parfois conduire au décès, selon la revue médicale Prescrire. Les chercheurs alertent donc sur la nécessité d’indiquer sur les boîtes la présence de sérotonine et de respecter les doses annoncées de mélatonine.

Vidéo. Des exercices respiratoires pour mieux dormir

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité