Douleur : Alerte sur un gel qui peut vous brûler la peau

Publicité

Indiqué sous forme de gel en cas de traumatologie bénigne et en rhumatologie, le kétoprofène -plus connu sous le nom de Ketum- peut provoquer des allergies photosensibilisantes. L’ANSM alerte sur les risques d’utilisation. 

Publicité

© IstockEntorses et contusions, tendinites, veinites.. l’anti-inflammatoire kétophrofène (Kétum® et ses génériques) est souvent appliqué par voie locale pour répondre à ce type de douleurs. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de rappeler dans un communiqué les risques de photosensibilité (réaction cutanée au soleil) du produit et alerte sur les possibles allergies.

En effet, suite à une exposition au soleil ou à un rayonnement UV, les dommages peuvent prendre la forme d'"une atteinte eczématiforme et/ou bulleuse et [des réactions cutanée photoallergiques] dont certaines graves nécessitant une hospitalisation" a précisé l’agence.

Publicité
L’ANSM appelle donc les médecins généralistes, dermatologues, rhumatologues, médecins spécialistes en rééducation fonctionnelle et médecine du sport, pharmaciens, kinésithérapeutes et ostéopathes à être prudents avec la prescription de ce gel.

Un rapport bénéfice/risque malgré tout favorabl
Publicité
"Les réactions de photosensibilité aux médicaments topiques contenant du kétoprofène représentent un risque important mais que le rapport bénéfice/risque de ces médicaments restait néanmoins favorable dans les mentions précisées par les Autorisations de Mise sur le Marché" a tempéré l’agence.
ce.

Vidéo. problème de peau et soleil : ennemis ou amis ?



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité