Arrêt des prescriptions d'un médicament pour les poumons suite à des décès

Arrêt des prescriptions d'un médicament pour les poumons suite à des décès

Dans un communiqué du 24 janvier 2017, l'Agence nationale du médicament annonce la mise en place de mesures de précaution concernant la prise d'Uptravi® (selexipag), traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire, suite à des décès survenus dans la phase d'initiation du traitement.

Publicité
Publicité

Disponible depuis mai 2016 en France, le médicament Uptravi ® (selexipag) prescrit par voie orale contre l'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) ne doit plus être prescrit par les médecins, selon le communiqué publié par l'Ansm le 24 janvier 2017. " Des cas de décès survenus au cours de la phase d'initiation de traitement par Uptravi ont été déclarés en France . A ce jour, l'imputabilité du selexipag (Uptravi ® ) dans la survenue de ces décès n'est pas établie et fait l'objet d'investigations approfondies actuellement en cours" explique l'Agence mais "à titre de précaution, dans l’attente des résultats des investigations nationales et européennes", elle demande aux prescripteurs :

- de ne pas initier de nouveaux traitements par selexipag

Publicité

- de réévaluer le bien fondé et la tolérance de la poursuite des traitements en cours par selexipag et d'apprécier la nécessité d’un éventuel suivi rapproché des patients traités

- de respecter les contre-indications et mises en garde mentionnées dans l'autorisation de mise sur le marché

"Les patients ne doivent pas arrêter ou modifier leur traitement en cours sans prendre avis auprès du médecin ayant prescrit le traitement de l'HTAP" précise l'autorité de santé. N'hésitez pas à interroger votre médecin si vous prenez ce médicament.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité