Antisemitox : le premier médicament pour soigner l'antisémitisme

Publicité

Pour "guérir le fléau" de l'antisémitisme, l'Organisation Juive Européenne propose depuis le 16 décembre un traitement insolite : l'Antisemitox.

Publicité

C'est sur une note d'humour que l'Organisation Juive Européenne (OJE) a créé une campagne de sensibilisation contre l'antisémitisme. Depuis mardi 16 décembre, elle propose sur son site de l'Antisemitox, le premier traitement contre l'antisémitisme. En réalité, ce faux médicament contient 3 pastilles au miel censées "agir immédiatement en adoucissant les paroles et les comportements antisémites dès l’apparition des premiers symptômes : insultes, jurons, comportements agressifs, délires révisionnistes, gestes de la quenelle, fièvre du vendredi soir (shabbat fever), antisionisme" explique l'association. Il propose aussi un patch "pour les cas les plus difficiles". Sa posologie est simple : 1 pastille en cas de crise aigue d'antisémitisme et 1 patch en cas d'antisémitisme latent.

Un don de 5 euros minimum pour se procurer l'Antisemitox

Publicité
La boîte peut être livrée après un don de 5 euros minimum. Selon l'OJE, l'ensemble des fonds récoltés de la vente d'Antisemitox devaient servir à financer leur plan de lutte. L'OJE a été créée il y a quelques mois seulement et rassemble quelques centaines d'adhérents.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité