Alzheimer : respirer du beurre de cacahuètes pour détecter la maladie ?

Une étude américaine a développé une méthode singulière pour détecter les débuts d'Alzheimer : renifler du beurre de cacahuètes.

Publicité
Publicité

beurrep Le beurre de cacahuètes continue de faire parler de lui en médecine ! Lors d'une recherche sur les méthodes de diagnostic précoce des démences dégénératives, des scientifiques de Floride (Etats-Unis) ont inventé un test olfactif capable de confirmer un diagnostic d'Alzheimer. L'ingrédient clé : le beurre de cacahuètes.
Menée par Jennifer Stamps, une étudiante diplômée de l'University of Florida, l'étude a testé la sensibilité de l'odorat dans chaque narine de sujets ayant les yeux, bouches et narines opposées fermés. Avec une règle, la chercheuse a mesuré la distance à laquelle chaque patient était capable de détecter l'odeur du beurre de cacahuètes. Après une pause de 90 secondes, l'autre narine était testée.

Au moment des tests cliniques, les chercheurs ignoraient si les sujets avaient été diagnostiqués d'Alzheimer ou d'un autre type de déterioration mentale. Cependant, après avoir comparé les mesures métriques avec les niveaux de troubles cognitifs des sujets, les résultats étaient frappants : les patients dans les premiers stades d'Alzheimer ont démontré une différence significative entre leurs narines gauche et droite, dans leur capacité à sentir un pot de beurre de cacahuètes ouvert. L'odorat de la narine gauche était gravement troublé; pour y sentir l'odeur de beurre de cacahuètes, le pot devait être en moyenne plus près de 10 cm du nez que pour la narine droite. Pendant le test, les sujets atteints d'autres types de troubles cognitifs n'ont pas montré cette disparité entre les narines.

Publicité
Un test qui tend déjà à être amélioré

Dans le passé, la perte de l'odorat a été reliée à la maladie d'Alzheimer. Alors que le diagnostic peut être difficile - particulièrement dans les premiers stades, quand la détection est cruciale pour prévenir les dommages sur la mémoire -, un nombre croissant de recherches suggère qu'un test olfactif rapide pourrait être utilisé pour identifier ce signal alarmant. Jennifer Stamps a trouvé l'idée de créer un test olfactif d'Alzheimer en essayant de concevoir une méthode simple et peu coûteuse pour détecter la maladie. Mais elle admet que le test au beurre de cacahuètes dans sa forme actuelle à des limites. "Pour l'instant, nous pouvons utiliser le test pour confirmer le diagnostic", explique la chercheuse. "Mais nous projetons d'étudier des patients ayant de faibles troubles cognitifs, afin de voir si le test pourrait être employé pour prédire ceux qui auront la maladie d'Alzheimer".

Plus de détails en images :

Source : A brief olfactory test for Alzheimer's disease, Journal of the Neurological Sciences , 7 août 2013

Lire aussi : Alzheimer : un possible diagnostic dix ans avant les premiers symptômes

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité