Alzheimer : pourquoi les malades ne reconnaissent plus leurs proches ?

Publicité

Le système de perception "holistique" ou global des visages serait affecté en cas d’Alzheimer, selon une étude canadienne. 

Publicité

En plus de toucher la mémoire des patients, la maladie d’Alzheimer affecterait également la perception visuelle du visage. Selon une étude de l’Université de Montréal, ce constat pourrait aider les proches des personnes atteintes de la maladie.

La perception du visage dans son ensemble ou perception holistique, qui est différente de la perception détaillée des traits du visage (yeux, nez, bouche), serait altérée en cas de maladie d’Alzheimer. C'est ce que révèle l’équipe de Dr Sven Joubert, chercheur au Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal et professeur au Département de psychologie de l'Université de Montréal.

Publicité
Un problème au niveau de la vision verticale des visages

Pour conduire cette étude les chercheurs ont étudié la capacité de personnes victimes d’Alzheimer à percevoir des visages ou des voitures sur des photos verticales ou à l’envers, par rapport à un groupe de personnes en bonne santé.

Résultat : pour la vision à l’envers et la vision verticale de la voiture, les résultats ont été similaires, car le cerveau doit effectuer une analyse locale des différents composants de l’image (donc en détail). L’écart s’est creusé au moment de la vision verticale des visages, et donc holistique : les personnes atteintes d’Alzheimer ont été beaucoup plus lentes et ont fait plus d’erreurs.

Cela pourrait provenir d'un problème de perception globale - et pas seulement de mémoire – selon les chercheurs et ouvrir la porte à des stratégies comme la reconnaissance de certains traits du visage ou la reconnaissance vocale pour aider les patients à reconnaître leurs proches, a suggéré l’étude.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité