Alzheimer : les médicaments Ebixa®, Aricept®, Exelon®, et Reminyl® pourraient bientôt être déremboursés

Alzheimer : les médicaments Ebixa®, Aricept®, Exelon®, et Reminyl® pourraient bientôt être déremboursés©iStock

Quatre médicaments prescrits chez les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer pourraient bientôt ne plus être remboursés par la Sécurité Sociale, suite à un avis de la Haute Autorité de Santé (HAS).

Publicité
Publicité

Quatre médicaments contre Alzheimer pourraient bientôt ne plus être remboursés.Nouveau coup dur pour le porte-monnaie des malades d'Alzheimer. Des traitements contre cette affection pourraient être prochainement déremboursés. La Commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) qui s’est tenue mercredi 19 octobre 2016 aurait jugé que les médicaments Ebixa®, Aricept®, Exelon®, et Reminyl® étaient "inefficaces" et aurait donc recommandé leur déremboursement, selon le journal Libération. "La décision a été prise hier par la Commission de la Transparence", nous a confirmé la HAS, contactée par téléphone. "Mais l’avis ne sera publié que huit jours après la décision, comme après chaque Commission, ce qui laisse un délai aux laboratoires pharmaceutiques pour signaler d’éventuelles erreurs matérielles", a-t-elle précisé.
En 2012, déjà, la Haute Autorité de Santé considérait que ces quatre médicaments présentaient un "intérêt thérapeutique faible", car leur effet sur la cognition des patients était "modeste, de pertinence clinique discutable" et établi uniquement "à court terme (six mois)".

Publicité

"Des effets indésirables importants"

Cette décision, qui pourra être actée prochainement par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, s’appuie sur l’évaluation du rapport "bénéfice-risque" de ces médicaments. Comme pour tout produit, les experts de la HAS doivent évaluer si l’efficacité de la substance n’est pas contrebalancée par les effets secondaires qu’elle occasionne. Or, "les données de tolérance pointent des effets indésirables importants , notamment digestifs fréquents, cardio-vasculaires (potentiellement graves bien que peu fréquents), mais aussi des symptômes psychiques comme des cauchemars , des crises d’angoisse et, enfin, d’autres effets variés comme des crampes , des rhinites , pas forcément graves mais qui empoisonnent la vie quotidienne des malades", détaille dans les colonnes de Libération le professeur Olivier Saint-Jean, chef du service de gériatrie de l’Hôpital européen Georges-Pompidou et du service de soins de suite de l’hôpital Corentin-Celton et membre de la Commission de la transparence.

850 000 Français souffrent de la maladie d’Alzheimer

Mais un déremboursement de ces médicaments pourrait avoir un impact social et financier conséquent, car la maladie d’Alzheimer concerne plus de 850 000 personnes en France, selon l’association France Alzheimer. A ce jour, il n’existe ni traitement pour guérir la maladie, ni traitement pour la prévenir. Les médicaments permettent de calmer la progression des symptômes. Depuis 2001, plusieurs Plans Alzheimer visent à améliorer le quotidien des malades au moyen d’une prise en charge non-médicamenteuse, par exemple grâce à des centres de jours, des aides à domicile et des programmes de rééducation cognitive.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité