Alzheimer : ce médicament pourrait accélérer le déclin cognitif

Alzheimer : ce médicament pourrait accélérer le déclin cognitif©Istock

Un médicament à base de donépézil prescrit pour soulager les symptômes de la maladie d'Alzheimer pourrait s’avérer dangereux pour certains patients et avoir l'effet inverse de celui escompté, montre une étude américaine.

Publicité
Publicité

Les médicaments à base de donépézil sont prescrits contre la maladie d’Alzheimer grâce à leur effet anti acétylcholine, qui améliorerait la fonction cérébrale des malades. Ils sont également souvent prescrits en cas de déclin cognitif léger mais dans ce dernier cas, une étude* de l’UCLA School of Nursing (Etats-Unis) montre qu'il faudrait le précéder d'un test génétique.

La raison ? Chez certaines personnes portant une variation génétique spécifique : "Le K-variant de butyrylcholinesterase", ou "BChE-K", il pourrait accélérer le déclin cognitif.

Publicité

Déficience cognitive légère et Alzheimer ont des symptômes souvent similaires

Lé déficience cognitive légère est un état transitoire qui précède le stade de la démence. Les symptômes sont proches de ceux causés par la maladie d’Alzheimer. Une large étude américaine de 2005 avait prouvé son intérêt dans la prise en charge des troubles cognitifs légers mais la FDA (Agence américaine du médicament) ne l'a pas approuvée en tant que tel à sa commercialisation.

C’est sur les résultats de cette étude que ce sont basés les chercheurs pour alerter aujourd’hui les malades soignés au donézépil . En examinant l’association entre "BChE-K" et les changements dans la fonction cognitive en cas de prise de donépézil, ils ont constaté des modifications plus importantes, dont un déclin cognitif plus rapide, chez les porteurs de la variance génétique en comparaison à ceux sous placebo.
En France, c’est le médicament générique Aricept® (Donépézil Mylan) qui est le plus souvent prescrit. En octobre 2016, la Commision de la Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) alertait sur son inefficacité et recommandait son déremboursement, avec Ebixa® et Exelon®.

* Journal of Amzheimer's Disease .

Vidéo. Alzheimer : les symptômes d'alerte

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité