Allergies aux pollens : les départements les plus concernés

Dans son dernier bulletin allergo-pollinique valable jusqu'au 13 avril 2018, le Réseau National de surveillance aérobiologique (RNSA) avertit sur le risque d'allergie aux pollens sur le territoire français. 

Publicité
Publicité

© Adobe StockUn rapport du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) valable jusqu'au 13 avril 2018 vient d'être publié concernant les départements français les plus concernés par les risques d’allergie aux pollens de bouleau et de cyprès. Le risque pourra être maximal à Paris, dans l’Oise, dans la Seine-et-Marne, ou encore dans l'Hérault.

Un retour en force du pollen

Le printemps évoque souvent le retour du soleil, des fleurs, du pollen et donc des allergènes. Les symptômes caractéristiques d'une allergie aux pollens sont le nez qui coule ou se bouche, les yeux qui pleurent, piquent et grattent, et les éternuements en cascade. "La végétation se réveille un peu partout sur tout le territoire. Les pollens de bouleau ont tardé à arriver mais sont bien présents avec un risque d’allergie de niveau faible dans le sud à localement élevé selon les endroits comme en régions lyonnaise et parisienne " peut-on lire dans le rapport allergo-pollinique de la RNSA. Pollens d'aulne, de bouleau, de charme, de châtaignier, de chêne, de cyprès, de saule ou encore de graminées se répandent petit à petit sur une grande partie du territoire.

Publicité

Sont classés comme à risque d'allergie très élevé les départements suivants : Hérault (34), Tarn (81), Aveyron (12), Lozère (48), Rhône (69), Allier (03), Cher (18), Indre (36), Jura (39), Doubs (25), Haute Saône (70), Haut Rhin (68), Bas Rhin (67), Haute Marne (52), Vosges (88), Meurthe et Mozelle (54), Eure et Loir (28), Yvelines (78), Essonne (91), Seine-et-Marne (77), Aisne (02), Oise (60), Somme (80) et enfin Paris (75).

Les personnes allergiques doivent donc rester très vigilantes, la RNSA rappelle que : "seules les averses de pluie prévues ce week-end pourront les soulager des pollens" .

Soulager l'allergie au pollen

Le plus souvent, le traitement permet de soulager les symptômes de l’allergie. On peut alors avoir recours à des antihistaminiques sous différentes formes : en collyre, en spray nasal ou en comprimés pour une action plus générale. Pour traiter la cause de l’allergie, il faut faire appel à la désensibilisation. Celle-ci met le corps en contact avec l’allergène de manière progressive et sur le long terme pour réduire, voire supprimer complètement la réaction allergique. Les remèdes alternatifs des allergies au pollen L’homéopathie présente de bons résultats sur les allergies au pollen, que ce soit en prévention ou pour soulager les crises, notamment chez les enfants. Consultez votre médecin ou votre pharmacien qui sauront vous conseiller le traitement le plus adapté à votre profil allergique.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité