Alerte au gaz cancérigène dans 31 départements français

L'Autorité de sûreté nucléaire met en garde contre la concentration trop élevée de radon, un gaz potentiellement cancérigène, dans 31 départements français.

Publicité
Publicité

Le dernier rapport de de l'Autorité de santé nucléaire (ANS) est inquiétant ! 31 départements seraient trop exposés au radon. Inodore et radioactif, le radon est un gaz qui augmente les risques de cancer du poumon. D'origine naturelle, il provient des sous-sols granitiques et volcaniques, et de certains matériaux de construction. Selon l'ASN, "il pénètre dans les poumons par l'air respiré. Ces descendants émettent des rayonnements alpha qui peuvent induire le développement de cancer".

50 fois plus présent dans les maisons
La présence de ce gaz est d'autant plus grave qu'il peut être présent 50 fois plus dans un espace clos qu'à l'extérieur. Selon le rapport de l'ANS, quatre grandes zones françaises sont plus à risques :
- Le Centre de la France (Nièvre, Saône-et-Loire, Rhône, Loire, Allier, Creuse, Indre, Haute-Vienne, Corrèze, Cantal, Puy-de-Dôme, Haute-Loire, Aveyron, Lozère, Ardèche).
- La Bretagne (Finistère, Côtes d'Armor, Morbihan)
- La Corse (Haute-Corse et Corse-du-Sud)
- L'Est du pays (Haute-Marne, Vosges, Saône, Doubs, Territoire de Belfort).
Mais aussi le Calvados, les Deux-Sèvres, les Hautes-Pyrénées et l'Ariège ainsi que la Savoie et les Hautes-Alpes.

Publicité
Publicité

Réduire la concentration de radon ?
Si vous êtes concernés par la forte exposition au radon, l'ANS conseille deux façons simples et peu coûteuses pour réduire sa présence.
- Assurer l'étanchéité entre le sol et le bâtiment (colmatage des fissures et des canalisations).
- Eliminer le gaz par dilution grâce à une ventilation mécanique ou naturelle.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité