Alcool : la boisson qui vous fait vieillir plus vite

Alcool : la boisson qui vous fait vieillir plus vite© iStock

Une étude, présentée lors du 40e congrès annuel de la Research Society on Alcoholism (RSA) à Denver (États-Unis), a démontré de nouveaux effets toxiques de l'alcool sur notre santé. 

Publicité
Publicité

On savait déjà que l'alcool avait des effets néfastes sur notre santé. Une étude rapportée par ScienceDaily et présentée lors du 40e congrès annuel de la Research Society on Alcoholism (RSA) à Denver (États-Unis) a montré que l'alcool peut aussi amener à une forte dégradation des cellules (télomères).

Publicité

Un plus grand risque de maladies liées à l'âge

Narushisa Yamaki, clinicienne de l’École supérieure de médecine de l’Université de Kobe, explique que les télomères sont les principaux marqueurs du vieillissement et de la santé en général. Chaque fois qu’une cellule se duplique, un petit nombre de télomères est perdu, donc ils sont plus courts avec l’âge . Mais cela n’est pas forcément dû qu’au vieillissement .

Les chercheurs ont constaté que la longueur des télomères avait diminuée chez les patients alcooliques , les exposant à un plus grand risque de maladies liées à l’âge (maladies cardiovasculaires, diabète, cancer, démence).
"Notre étude a montré que les patients alcooliques ont une longueur de télomère raccourcie , ce qui signifie que la consommation excessive d'alcool cause un vieillissement biologique au niveau cellulaire ", a-t-elle déclaré. "C'est l'alcool plutôt que l'acétaldéhyde qui est associé à une longueur de télomère raccourcie". Les scientifiques ont recruté 255 participants de l’Hôpital National de Kurihama à Yokosuka (Japon) : 134 patients alcooliques et 121 qui ne l’étaient pas, âgés de 41 à 85 ans . Des échantillons d’ADN ont été recueillis, ainsi que les antécédents des patients et leurs habitudes alimentaires.

Une carence en thiamine

Selon la scientifique, "Nous avons également trouvé une association entre le raccourcissement des télomères et la carence en thiamine (TD)". Cette substance est aussi appelée vitamine B1 et joue un rôle indispensable dans l'assimilation du sucre et son utilisation par les cellules. Selon elle, elle est connue pour provoquer certains troubles neurologiques comme le syndrome de Wernicke-Korsakoff. La déficiance en thiamine entraîne également un stress oxydatif qui provoque un raccourcissement des télomères et, par conséquent, la mort d’un neuronne .

Attention à la forte consommation de boisson !

Yamaki a ajouté qu'il est important pour le public de comprendre que la forte consommation de boissons cause un raccourcissement des télomères car "la prise de conscience de ce fait fournit des informations importantes nécessaires pour que les gens vivent en meilleure santé ".

Sevrage d’alcool : les étapes

Cela consiste à éradiquer l’alcool de sa consommation lorsqu’on est dépendant. La dépendance physique à l’alcool est très forte et le risque de syndrome de sevrage est bien réel. Lorsqu’il est choisi, il est préférable d’effectuer le sevrage de l’alcool sous suivi médical , qu’il soit réalisé au domicile de la personne ou en centre de désintoxication.

Le sevrage d’alcool en ambulatoire est le mieux accepté par la personne alcoolique puisqu’il permet de continuer une vie personnelle, sociale et professionnelle (sans coupure hospitalière). La première étape consiste à informer la personne alcoolique sur le déroulement du sevrage et des suites . L’intervention d’un proche est un plus : cette tierce personne peut soutenir le dépendant à l’alcool au moment opportun. Associés à une hydratation suffisante, les médicaments de la famille des benzodiazépines permettent d’accompagner le sevrage. Ces médicaments réduisent les symptômes du syndrome de sevrage et les complications (convulsions…). De fortes doses de benzodiazépines (diazépam, bromazépam, alprazolam, clobazam, lorazépam…) sont prescrites pendant quelques jours avec une diminution progressive des prises de comprimés . Les vitamines B1, B6 et PP permettent de combler les carences.

Pour les personnes isolées , dont la dépendance est particulièrement importante ou lorsque d’autres maladies compliquent le sevrage , l’hospitalisation permet de surveiller étroitement la personne alcoolique. L’administration de benzodiazépines et de vitamines suit le même procédé qu’en ambulatoire.

Vidéo. Reins : pourquoi ces habitudes sont à risque !

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité