Affaire Vincent Lambert : Son médecin démissionne

Publicité

Menacé par des « intégristes catholiques », le Dr Eric Kariger, a annoncé qu’il quittait ses fonctions au CHU de Reims.

Publicité

Nouveau rebondissement dans l’affaire Vincent Lambert. Le Dr Eric Kariger, en charge du suivi du jeune tétraplégique, a donné sa démission au CHU de Reims. "Mon départ s’inscrit dans un projet totalement personnel et bien sûr professionnel", a déclaré le chef de l’unité de médecine palliative et de soins de support dans une interview au journal l’Union – L’Ardennais.

"Bien sûr, on ne va pas le nier, l’affaire judiciaire que l’on a dû subir à travers la situation de notre patient Vincent Lambert est un élément qui a contribué à ma réflexion et à ma décision", a-t-il ajouté.

Publicité
Pressions et menaces l’auraient usé

Le 24 juin dernier, au terme d’une longue bataille, le Conseil d’Etat se prononçait en faveur de l’arrêt des soins de Vincent Lambert, se rangeant ainsi à l’avis du médecin et aux souhaits de la femme du patient. Mais les parents du jeune homme avaient saisi dans la foulée la Cour européenne des droits de l’homme, suspendant cette décision.

Face aux pressions judiciaire et médiatique et aux menaces émanant "d’intégristes catholiques" dont il se déclare victime (il a d’ailleurs porté plainte), le Dr Kariger n’était pas sûr de "tenir". Membre du Parti chrétien-démocrate, dont il a demandé à être mis en congé, le praticien s’était vu critiqué par son propre camp.

Il quittera officiellement ses fonctions le 1er septembre prochain pour rejoindre le privé.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité