Affaire Marette : 5e décès suspect d'un nourrisson à Chambéry

Publicité

Ce vendredi 24 janvier, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé un cinquième cas de mort suspecte d'un nourrisson nourri par poche alimentaire Marette à l'hôpital de Chambéry.

Publicité

Ce matin, vendredi 24 janvier, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé un nouveau cas de mort suspecte d'un nourrisson à l'hôpital de Chambéry, en décembre 2012. Le bébé avait été nourri par poche alimentaire du laboratoire Marette. Des poches également associées aux décès de quatre autres bébés : Mattéo en mars 2013, et Chloé, Théo, Milie en décembre 2013. "L'hypothèse la plus probable [était] un accident de production isolé survenu le 28 novembre sur le site de production du laboratoire Marette", a indiqué la ministre de la Santé selon l'AFP. Elle a également ajouté que si des remarques peuvent être faites à l'hôpital à propos de "certains points de vigilance" (conditions de conservation, respect des dates limites), "il n'y a pas de lien entre les pratiques de l'hôpital de Chambéry et la contamination des poches".

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité