Adultère : les deux raisons qui poussent certains à franchir le pas

Publicité

Selon une sociologue américaine, il y aurait deux types d’infidèles en fonction de la relation qu’ils entretiennent avec leur conjoint.

Publicité

© FotoliaDifficile de savoir ce qui pousse quelqu’un à commettre un adultère. "Il y a presque autant de raisons différentes de tromper son partenaire qu’il existe de partenaires", admets ainsi Pepper Schwartz, professeur de sociologie à l’université de Washington (Seattle, Etats-Unis), citée par le site anglais LiveScience. Co-auteure du livre Snap Strategies for Couples: 40 Fast Fixes for Everyday Relationship Pitfalls ("Stratégies faciles pour le couple : 40 astuces pour éviter les disputes"), la sociologue distingue tout de même deux profils types d’infidèles.

Ceux qui s'ennuient : la première catégorie regroupe les personnes qui s’ennuient dans leur relation et ne sont pas très satisfaites de leur vie sexuelle. "Ils sont dans une relation stable depuis longtemps et ils brûlent d’envie de ressentir l’excitation propre à la nouveauté", explique Pepper Schwartz. Pour autant, ils ne recherchent pas forcément une liaison durable, simplement une passion romantique ou de la nouveauté dans leur vie sexuelle.

Publicité
Ceux qui sont malheureux : la seconde catégorie regroupe les personnes qui sont malheureux dans leur relation avec leur conjoint. "Ils ne veulent pas s’en aller pour plusieurs raisons –les enfants, l’argent ou autre- mais ils ont juste très envie de quelques chose de plus fort émotionnellement", précise Pepper Schwartz. "Et beaucoup de gens utilisent le sexe pour cela et pour mettre en place une nouvelle relation." Eux en revanche recherchent une liaison durable qui va au-delà du sexe.

Faut-il dire à son partenaire qu’on l’a trompé
Publicité
Bien-sûr, ces deux catégories sont à nuancer, puisqu’il existe aussi des personnes infidèles pour d’autres raisons : se venger d’un partenaire, avoir des relations sexuelles plus satisfaisantes ou plus régulières, etc.
"L’adultère peut être motivé par une vie sexuelle ennuyeuse mais l’on n’a pas nécessairement une mauvaise vie sexuelle lorsque l’on trompe l’autre" ajoute ainsi la sociologue.
Quant à savoir s’il vaut mieux le confesser ou non à son ou sa partenaire, c’est à chacun de voir. "De manière générale, je dirais qu’il vaut mieux ne rien dire", conseille Pepper Schwartz. "Vous avez déjà commis une erreur qui pourrait compromettre votre relation. […] Si vous êtes dans une relation solide, le fait de le dire peut la rendre plus forte, en permettant de mieux se connaître l’un l’autre. Mais si c’est une relation encore fragile, cela peut vraiment partir en vrille."
lle."

Vidéo. Après combien de temps un couple peut-il se remettre de l'adultère ?



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité