Accoucher dans l’eau serait dangereux

Publicité

L’accouchement en piscine ne serait pas sans risque, avancent deux groupes d’experts américains.

Publicité

Finalement, accoucher dans l’eau ne serait pas si bien qu’on le pensait ! Considérée comme facilitant le travail, elle permettrait, selon ses partisans, de diviser par trois le temps de l’accouchement. Elle permettrait également d’avoir moins recours à la péridurale. Pourtant l’Académie américaine de pédiatrie et le collège des gynécologues-obstétriciens mettent l’accent sur les dangers potentiels que présente cette méthode.

Aucune preuve scientifique et des risques d’infections

Publicité
Ces deux groupes d’experts rappellent qu’il n’existe aucune preuve que l’immersion dans l’eau lors de la première phase du travail améliore les résultats périnataux. L’efficacité de la technique et la sécurité au cours de la seconde phase n’ont par ailleurs pas été établies. Des rares cas d’infections dues à une eau sale, des saignements, des problèmes respiratoires voire même des noyades ont également été rapportés.

Face à ce manque de preuves et aux risques potentiels, les experts estiment que cette méthode devrait être considérée comme une procédure expérimentale, réalisée dans le seul cadre d’essai clinique. Ils recommandent également la mise en place de protocoles rigoureux dans les établissements souhaitant la pratiquer.

En France, moins d’une dizaine de maternités proposent un accouchement dans l’eau.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité