Abus d'alcool : êtes-vous génétiquement prédisposé ?

Des chercheurs britanniques ont découvert un gène qui régulerait la consommation d'alcool. Celui-ci pourraient influencer les habitudes de consommation, dont les excès.

Publicité
Publicité

alcoolp© Fotolia Pourquoi certaines personnes préfèrent plus l'alcool que d'autres ? On s'approche d'une réponse !
Cinq équipes de chercheurs britanniques ont poursuivi l'étude entamée par le Medical Research Council sur la découverte de liens entre la génétique et la consommation d'alcool. Ils ont fait une grande avancée puisque, d'après leurs résultats, une souris normale ne montre pas d'intérêt à l'alcool, et ne boit que peu ou pas du tout d'alcool quand elle a le libre choix entre une bouteille d'eau et une bouteille d'alcool diluée. En revanche, une souris ayant une mutation génétique du gène Gabrb1 va indiscutablement préférer une boisson alcoolisée à de l'eau : elle choisira de consommer de l'alool pour près de 85% de son liquide vital quotidien.

"C'est incroyable de penser qu'un petit changement dans le code, pour seulement un gène, peut avoir de tels effets profonds sur des comportements complexes comme la consommation d'alcool", a commenté le Dr Quentin Anstee, de l'Université de Newscastle et co-auteur de l'étude. "Nous continuons notre travail pour voir si le gène a une influence similaire chez les humains, tout en sachant que chez eux l'alcoolisme est bien plus compliqué étant donné que les facteurs environnementaux entrent en jeu."
Le chercheur souligne que ces conclusions offrent quand même un potentiel réel d'aide au développement de meilleurs traitements contre l'alcoolisme dans le futur.

Publicité
Source : Nature Communications, novembre 2013

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité