50% d'entre-nous seraient porteurs d'un "gène homosexuel"

Publicité

Après avoir mis au point un mode de calcul génétique des chercheurs américains révèlent qu'il se pourrait qu'environ une personne sur deux soit porteuses d'un gène homosexuel, les hétérosexuels y compris.

Publicité

L'homosexualité masculine serait-elle héréditaire? C'est ce que prétendent des chercheurs de la Illia State University en Géorgie (Etats-Unis). Selon eux, la moitié des hommes et des femmes posséderaient un gène "homosexuel" qui se transmet de génération en génération. Suite à une précédente étude ayant suggéré la présence d'un gène de l'homosexualité les chercheurs se sont demandés comment il pouvait être transmis étant donné que peu de couples homosexuels ont des enfants.

Cela expliquerait pourquoi certains ont des attirance homosexuelle sans l'être

Publicité
Ne comprenant pas comment l'homosexualité aurait pu alors perdurer au cours de l'histoire de l'humanité, les scientifiques ont mis au point un modèle mathématique de base génétique. Leur calcul ont alors révélé que, si le gène existe, par rapport au nombre et à la fréquence du nombre d'hommes homosexuels, il faudrait qu'au moins la moitié des hommes et des femmes hétérosexuels compris soit porteurs de ce gène.

La présence de ce gène pourrait expliquer pourquoi certains hommes hétérosexuels ont manifesté à un moment de leur vie un intérêt pour une autre personne du même sexe sans pour autant être homosexuels. Aucune information n'a été donnée concernant l'homosexualité féminine.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité