4 jours à l'hôpital sans pouvoir marcher à cause d'un jean trop serré

Publicité

Après avoir porté un jean très moulant, type "skinny", une Australienne a été hospitalisée pendant quatre jours, sans pouvoir marcher. Le pantalon lui a fait perdre les sensations de ses jambes.

Publicité

© FotoliaLa mode n'est pas toujours bonne pour la santé. Surtout celle du "très serré". Une Australienne de 35 ans en a fait l'amère expérience. Elle a porté un jean très moulant, appelé aussi "skinny", pour aider un ami à déménager. Elle s'est accroupie fréquemment dans la journée. Au fil des heures, elle a perdu toutes sensations au niveau des jambes, pieds et orteils et s'est effondrée au sol. Impossible pour elle de se relever. Elle a dû être hospitalisée. Ses mollets étaient si gonflés qu'il a fallu couper le pantalon.

Des pantalons qui peuvent comprimer les nerfs

Publicité
Celui-ci a fait pression au niveau des nerfs qui passent à l'arrière de la jambe. L'approvisionnement des muscles en sang a été réduit. Ils ont gonflé et comprimé les nerfs voisins. "Ce cas représente une nouvelle complication neurologique liée au port de jeans trop serrés" a commenté le Pr Thomas Kimber, de l'hôpital Royal Adelaide où la jeune femme a été prise en charge. Il n'avait jamais été observé par son équipe. Pour le chirurgien Wasim Khan de l'hôpital Royal National Orthopédique, cité par The Telegraph, les gens qui portent ce type de pantalons devraient prêter attention à toute perte de sensation dans les jambes : "Si vous commencez à avoir des engourdissements, la première chose à savoir c'est si votre jean n'est pas trop serré, surtout si vous faites beaucoup d'activités." Le Pr Kimber a précisé que les pantalons les plus à risque sont ceux qui ne sont pas extensibles ou "stretch".

La patiente est ressortie de l'hôpital au bout de quatre jours, complètement rétablie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité